Tanitnews

Zlatan Ibrahimovic taille le niveau de la Premier League


"Je suis le football" (Jag är Fotboll) est le nouveau livre de Zlatan Ibrahimovic qui revient notamment sur les coulisses de son transfert au PSG, en 2012. L'histoire a ensuite tourné court, en raison d'une grave blessure au genou, et le géant suédois a quitté l'Europe pour la Major League Soccer avant même la fin de sa deuxième saison à Manchester. Si le livre n'est pas encore paru, le journal suédois Aftonbladet a déjà publié quelques croustillants extraits.

"Des gens ont dit que je n'avais pas besoin d'aller me frotter au championnat anglais, que si j'y échouais, on aurait dit que je n'étais pas assez bon", raconte Zlatan, avant de sortir une première saillie. Quelques semaines après, je me trouve à Vaxholm, où nous avons notre maison, je viens de faire du jet ski.

Zlatan Ibrahimovic a choisi le timing parfait pour égratigner l'image du PSG.

Muse en concert au Matmut Atlantique
Rendez-vous ce vendredi 16 novembre à 10 heures sur les sites, les points de ventes habituels et le le site officiel du groupe. Pour Muse et ses fans de Québec, ce seront de nouvelles retrouvailles.

Celui-ci lui prévient que Leonardo, alors directeur sportif du club parisien, voulait l'appeler. Je réponds alors à Mino: écoute, je ne répondrai pas à son appel. Galliani (NDLR: dirigeant de l'AC Milan) m'a confirmé qu'il ne me vendrait pas. Il faut dire que les dirigeants Leonardo et Adriano Galliani avaient déjà scellé la vente de la star du Milan à Paris, sans que le Suédois ne soit au courant.

Un mauvais coup que le joueur, aujourd'hui expatrié au LA Galaxy aux Etats-Unis, n'apprécie guère. C'était un moyen de les faire se retirer. Deuxièmement, je voulais garder le même salaire que je recevais à Milan et je voulais qu'ils disent quelque chose du genre: 'Mec, tu exagères complètement'. Puis j'ai dit à Mino d'ajouter plein de choses dans le contrat, et je les ai énumérées les unes après les autres. "En l'ayant au bout du fil, Raiola lui avait dit que Leonardo désirait le contacter en personne". Quand nous sommes partis, j'ai dit à ma femme Helena qu'ils ne l'accepteraient jamais, qu'il n'y avait aucune chance. Après ça, il n'y avait plus de retour en arrière possible donc je lui ai dit " ok, prépare tout". Je suis un homme de parole. Quand je dis quelque chose, je le tiens. Un choix qui aura finalement été payant pour Zlatan, auteur de 156 buts avec Paris entre 2012 et 2016.

Articles Liés

Commentaires