Tanitnews

Pauvreté : le rapport alarmant du Secours Catholique


Le Secours catholique publie ce jeudi son rapport annuel sur la pauvreté en France. Et la part des seniors, des plus de 60 ans, augmentent de 5 points en seulement huit ans.

Selon l'association, cette tendance est le fruit du chômage de longue durée, de parcours professionnels hachés, comme pour les femmes au foyer.

En 2017, le Secours catholique a accueilli 1,4 million de personnes dont près de la moitié sont des enfants. "Les ruptures de vie sont plus fréquentes et le phénomène est appelé à s'accentuer", explique le secrétaire général Bernard Thibaud. Souvent isolés, ces seniors n'arrivent plus à joindre les deux bouts avec leur retraite ou leur minimum vieillesse.

Les familles monoparentales et les femmes restent les plus vulnérables.

Emmanuel Macron réunit son gouvernement à Charleville-Mézières — Itinérance mémorielle
Il a récemment fait des acquisitions en France (le fabricant de portes et fenêtres Oxxo, le spécialiste de d'électroménager Fagor-Brandt) et en Italie (les aciéries Lucchini).

Les personnes de plus de 50 ans représentaient un tiers des personnes rencontrées par l'association en 2017, contre un quart en 2010. Celles qui sont françaises sont souvent des mères isolées (40%) ou des femmes seules (30%).

L'association note que ses bénéficiaires sont de plus en plus pauvres.

Les personnes accueillies par le Secours catholique touchent, en moyenne, 540 euros par mois. "On voit de plus en plus de personnes au-dessus du seuil de pauvreté venir nous voir, c'est le signe d'un problème". Et un tiers des ayants droit au RSA n'y ont pas recours.

Articles Liés

Commentaires