Dernières nouvelles

Emmanuel Macron promet de nouvelles aides — Carburants et chauffage


Yannick Jadot, tête de liste écologiste (EELV) pour les européennes - "Emmanuel Macron rejette la seule écologie responsable: chaque euro collecté doit être rendu aux Français pour les accompagner". Il y "assume parfaitement" la hausse de la taxation sur le diesel tout en comprenant les doutes des Français sur la question du pouvoir d'achat.

"Je voulais rendre hommage aux villages disparus". "Nos concitoyens qui sont dans cette situation, je comprends leur colère". "Ce sont des mémoires familiales ensevelies", a observé M. Macron.

Rasé par les bombardements et les combats, ce village a été déclaré "mort pour la France", mais un maire a toujours pour mission d'assurer l'entretien des lieux. Environ 80 000 sont portés disparus, dispersés dans une zone de 10 000 hectares devenue depuis une forêt domaniale. "Le mieux est de ne plus avoir de taxe". "Le 17 novembre, vous allez la voir", a, à son tour, lancé un retraité de chez Lactalis.

C'est une "bonne philosophie", a estimé le chef de l'État, en promettant de généraliser la défiscalisation à l'ensemble du territoire.

Les chefs d'entreprises, appelés à aider leurs salariés, ne veulent pas non plus compenser la hausse des taxes sur les carburants.

Une dame lui a fait remarquer que 30 euros de hausse du minimum vieillesse, "ça fait pas beaucoup" lorsque la facture de gaz monte en flèche pour atteindre "250 euros". "Tout le monde est pressé, je l'entends, mais il faut faire les choses sérieusement et sans mentir".

Читайте также: "Jean-Michel Aulas ne veut pas " pleurer

Le président veut également regarder " comment améliorer le chèque énergie " pour les ménages modestes.

Comme la veille à Pont-à-Mousson (Meurthe-et-Moselle), le chef de l'Etat rencontrera les élus de la Meuse au cours d'un déjeuner républicain, l'occasion d'écouter leurs doléances alors que l'exécutif mène une vaste offensive pour améliorer ses relations avec les collectivités après des mois de froid.

Un monument et une plaque à la mémoire de Maurice Genevoix, le 6 novembre 2018 aux Eparges.

Emmanuel Macron a répondu à des Français préoccupés par la hausse de la CSG et du prix du carburant, mardi, en marge d'un déplacement à Verdun.

Il y aura de fait deux panthéonisations, a expliqué l'Élysée: celle du romancier, et celle "à titre collectif de +ceux de 14+ incarnant la Nation combattante", civile et militaire.

Pour Marine Le Pen, la proposition d'Emmanuel Macron est "assez gonflée".

При любом использовании материалов сайта и дочерних проектов, гиперссылка на обязательна.
«» 2007 - 2018 Copyright.
Автоматизированное извлечение информации сайта запрещено.

Код для вставки в блог

Articles Liés

Commentaires