Tanitnews

La venue d'Emmanuel Macron perturbe un enterrement — Verdun


Le voyage d'Emmanuel Marcron sur les traces de la Première Guerre mondiale dans le Nord-Est de la France devait parallèlement être l'occasion de reconquérir les Français de province avec qui la rupture semble avoir été finalisée par la dernière hausse des carburants.

L'enterrement aurait perturbé l'itinéraire présidentielle, la rue de l'église menant à la mairie et devant être coupée avant l'arrivée d'Emmanuel Macron. A Verdun (Meuse), mardi, pour rendre hommage aux Poilus de la Grande Guerre, le chef de l'Etat a tenu des propos ambigus sur l'immigration.

Répondant à la demande d'un ancien combattant de "mettre les sans-papiers hors de chez-nous", Emmanuel Macron a fait une réponse qui a interpellé certains Français. ", lui demande ce dernier". "Croyez-moi qu'on va les..." a-t-il lancé avant de s'interrompre et de promettre de "continuer le travail", faisant preuve d'"hypocrisie dans toute sa splendeur", selon certains. "Je trouve cela honteux et irrespectueux, d'autant que d'après ce que j'ai su, nous avions le temps puisque le chef de l'Etat n'est arrivé qu'une heure plus tard", s'est-il emporté dans les colonnes du quotidien.

" Haaa... Ceux qui n'ont pas de papiers et qui n'ont pas le droit à l'asile, croyez-moi qu'on va les..."

Didier Drogba, une fin de carrière douloureuse — Ex-Chelsea FC
Il a fini la dernière saison de sa carrière avec sept buts en treize matches, dont trois en quatre rencontres des play-offs. Signe de sa frustration, Drogba a écopé d'un avertissement à la 73ème minute de jeu pour contestation.

"C'est votre parole?" - insiste immédiatement l'ancien combattant.

Il faut que l'on soit plus efficaces dans la manière d'héberger les gens quand ils sont dans la nécessité.

"Ceux qui fuient leur pays, parce que c'est leur liberté, il faut les protéger (...) et ceux qui viennent alors qu'ils pourraient vivre librement dans leur pays, on va les raccompagner".

Articles Liés

Commentaires