Tanitnews

Ce qu'il faut retenir des annonces d'Emmanuel Macron — Transition énergétique


Première mesure annoncée, la fermeture de l'ensemble des centrales à charbon d'ici 2022.

Le président a indiqué qu'il ne renonçait toutefois pas au nucléaire, et qu'il fallait poursuivre les recherches, notamment sur l'EPR.

Il n'a cependant pris aucune décision concernant la construction de réacteurs nucléaires de nouvelle génération EPR supplémentaires avant au moins 2021, au regard des déboires de l'EPR de Flamanville. "Je demande à EDF de travailler à l'élaboration d'un programme de nouveau nucléaire en prenant des engagements fermes sur le prix, pour qu'ils soient plus compétitifs". Le soutien aux énergies renouvelables atteindra entre 7 et 8 milliards. " Nous concentrons nos efforts sur les énergies les plus compétitives et nous sommes exigeants avec les professionnels sur la baisse des coûts [.] L'Europe de l'énergie, ce sont des factures allégées pour les Français".

Au début de son discours à l'Élysée sur la présentation de la stratégie et de la méthode pour la transition écologique, Emmanuel Macron est revenu sur les événements des derniers jours, à Paris et ailleurs dans le pays.

"Ce mouvement a donné lieu à des manifestations importantes et à des violences inacceptables dans l'Hexagone comme en outre-mer". Pour autant, le gouvernement ne cédera "rien" aux violences et il ne les confond pas "avec la manifestation". Pointant du doigt les fluctuations du cours du pétrole, le président a déclaré vouloir que "toute nouvelle hausse de la taxe sur les carburants " soit adaptée "à l'évolution des marchés internationaux, pour que si l'envolée des cours devait se reproduire que nous ne soyons pas mis dans la même situation ".

S'il a tenté de se justifier sur la hausse du prix de l'essence en arguant que 70% de l'augmentation récente des prix à la pompe sont liés à la flambée du prix du baril et non à la hausse des taxes, ce qui est vrai, le président a également reconnu que lui et son gouvernement n'avaient pas réussi à " inclure tous les territoires et toute la population, c'est vrai, et c'est ce que nous dit le mouvement actuel." .

Emmanuel Macron promet une "réponse claire" — Gilets jaunes
Notre mouvement prend de l'ampleur! "Il ne faut rien lâcher", peut-on lire sur la page de l'événement. Les organisateurs souhaitent cependant voir " 5 millions de Français dans la rue ".

Nicolas Hulot, ancien ministre de la Transition écologique, est sorti de son silence trois mois après sa démission surprise du gouvernement.

"C'était un discours PPE, ça devient un discours de sortie de crise des gilets jaunes ", résume un membre de la majorité.

Le président de la République Emmanuel Macron a délivré un discours d'une heure sur la transition écologique et les réponses à apporter aux manifestants des "gilets jaunes". Depuis le palais de l'Élysée ce mardi 27 novembre, Emmanuel Macron a tracé sa feuille de route pour les mois et les années à venir en matière de transition énergétique.

Emmanuel Macron a reconnu "une perte de sens de cette aventure collective qu'est une nation " et du " sens profond du consentement à l'impôt ".

Emmanuel Macron a annoncé "une grande concertation de terrain" sur la transition écologique.

Articles Liés

Commentaires