Tanitnews

Maroc : le boycott fait perdre 500 millions de dirhams à Centrale Danone


Il s'agit du second " profit warning " émis par le laitier marocain, une alerte confirmative si l'on ose dire, après celle de juin quand Centrale Danone constatait les très mauvais résultats de son activité au premier trimestre. Le coupble a un nom, le boycott.

Difficile fin d'année pour la Société Centrale Danone.

Et de conclure qu'en parallèle, "Centrale Danone reste focalisée sur la maîtrise de ses coûts pour atténuer les effets du boycott ainsi que sur l'innovation afin de continuer à apporter les meilleurs propositions de produits laitiers au consommateur".

Le Sénégal souhaite la restitution de "toutes" ses œuvres par la France
Ce texte suggère notamment un changement radical de la loi française sur le patrimoine pour redonner à l'Afrique une partie de son patrimoine.

"Malgré cette situation, le groupe ne perd pas espoir et fait part, dans son dernier communiqué, de sa détermination à rester mobilisé " pour mettre en œuvre sa stratégie et son engagement " afin de " mettre en place un modèle équitable et pérenne sur le lait frais pasteurisé".

Les acteurs concernés (éleveurs, consommateurs et épiciers) avaient enchaîné les réunions entre le 31 juillet et le 13 août pour finalement diminuer le prix du lait frais pasteurisé d'une marge de 0,3à DH et lancer un nouveau produit (lait en sachet demi-écrémé de 470 ml) à 2.50 DH.

Articles Liés

Commentaires