Tanitnews

Une mère et son bébé tués par un grizzly au Yukon


Des tests seront pratiqués sur le corps d'un grizzly afin de déterminer pourquoi l'animal a tué une femme et son bébé, plus tôt cette semaine au Yukon. Juste après son arrivée sur le lieu des décès, le père de l'enfant a, lui aussi, fait face à un grizzly, qu'il a abattu avec une arme à feu alors que l'ours chargeait vers lui.

Valérie Théorêt, 37 ans, et la petite Adele Roesholt se trouvaient à l'extérieur d'une cabane dans le secteur du lac Einarson, près de Mayo et de la frontière avec les Territoires du Nord-Ouest, a expliqué le Bureau du coroner du Yukon dans un communiqué publié mardi. La famille se trouvait dans la région depuis trois mois dans une concession de piégeage autour du lac Einarson, toujours selon la coroner.

Les amis du couple de Canadiens les ont décrits sur les réseaux sociaux comme des habitués des grands espaces sauvages. Ils s'étaient installés dans ce chalet le temps du congé de maternité de Valérie Théoret, qui enseignait dans une école de Whitehorse.

La Gendarmerie royale (GRC, police fédérale) et l'institut médico-légal ont confirmé dans un communiqué avoir ouvert une enquête sur une "attaque présumée d'ours".

Margaret Atwood donnera une suite au roman "La servante écarlate"
L'intrigue ne sera pas liée à celle de la série, qui trace sa propre route dans la saison 2. Aux Etats-Unis, le livre a été vendu à plus de huit millions d'exemplaires.

Les grizzlys qui vivent dans le Nord sont généralement déjà en hibernation à cette période-ci de l'année, mais selon Mme Stasyszyn, il n'est pas rare de voir des ours bruns en novembre, en décembre et même en janvier.

Fin août, c'était un chasseur inuit, parti avec deux amis traquer des caribous et des narvals dans l'Arctique, qui avait perdu la vie, après avoir été attaqué par un ours polaire. "Un grizzly, ça n'a peur de rien", dit-il à Denis Lévesque.

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés".

Articles Liés

Commentaires