Tanitnews

Hugo Clément blessé lors des manifestations à Paris — Gilets jaunes


(Capture d'écran Twitter) Le journaliste vedette Hugo Clément, aux 600 000 abonnés sur Twitter, a été blessé lors des heurts de Paris, ce samedi.

Il fait partie des 133 blessés comptabilisés à la suite des violences de Paris, ce samedi. "Je circulais en scooter avec ma compagne Alexandra". Il voit alors des manifestants monter une barricade et décide de s'arrêter pour faire " quelques images avec (s) on téléphone ".

L'Algérie pourrait être le berceau de l'humanité — Découverte scientifique
Auparavant, les plus vieux outils d'Afrique du Nord dataient de 1,8 million d'années et avaient été découverts sur un site proche. Les fouilles ont été menées par des chercheurs de centres de recherche en Espagne , en Algérie, en Australie et en France.

Il raconte qu'il comptait aller boire un verre avec l'ex Miss France lorsqu'il a sorti son smartphone pour " faire quelques images " des incidents qui étaient en cours. Portant son casque de moto et une parka, il n'était "pas identifié comme journaliste", précise-t-il.

Dans un message, également publié sur le compte Instagram de sa "compagne" un peu plus tard, l'ancien membre du "Petit Journal" explique qu'il a été pris pour cible alors qu'il prenait des vidéos d'une barricade. "La visière du casque a explosé et je suis tombé", raconte Hugo Clément. A terre, on lui vole son téléphone avant que d'autres manifestants lui viennent en aide. Des manifestants m'ont tiré par le manteau pour me mettre en lieu sûr et m'ont prodigué les premiers soins. C'est à ce moment qu'un projectile le percute le visage. Il peut ensuite prendre un taxi direction l'hôpital Bichat, avec sa compagne. "Heureusement que j'avais mon casque". " Pour le journaliste, le projectile a été lancé par la police: "S'agissait-il d'une balle de flashball ou d'une grenade lacrymogène?" En marge de la manifestation des gilets jaunes, de nombreux échauffourées ont éclaté entre policiers et manifestants et de nombreux dégâts sont à déplorer dans la capitale, notamment aux Champs-Elysées où l'Arc de Triomphe a été vandalisé. Une chose est sûre: ce projectile a été tiré à hauteur de tête, puisque je l'ai reçu en plein visage", poursuit-il, avant d'ajouter: "Je ne pointe pas du doigt l'ensemble des policiers, qui ont dû travailler dans des conditions très difficiles et stressantes. "Mais il déplore " simplement ce tir tendu, qui va à l'encontre des règles de sécurité élémentaire ".

Articles Liés

Commentaires