Tanitnews

Le jour d'après — "Gilets jaunes"


Uniquement sur Paris, 378 personnes ont été placées en garde à vue et 133 ont été blessées, dont une grièvement au jardin des Tuileries. "Ils seront identifiés et tenus responsables de leurs actes devant la justice". Selon lui, celle-ci n'a "rien à voir avec l'expression d'une colère légitime", celles des Gilets jaunes protestant au départ contre la hausse des carburants et la baisse du pouvoir d'achat. "J'entendrai toujours les oppositions, mais je n'accepterai jamais la violence", a-t-il ajouté en évoquant leur volonté de "chaos". "Ça sent la Révolution".

Benjamin Griveaux et Christophe Castaner n'ont pas écarté la possibilité d'instaurer l'état d'urgence, réclamé par des syndicats de police.

Cela restera nécessairement comme l'un des symboles de ce 1er décembre. Il s'est ensuite rendu à l'intérieur du monument dégradé samedi.

Ces mesures n'ont pas empêché des manifestants de mettre le feu à des voitures renversées, à des bâtiments ou à des amas de palettes et d'affronter violemment les forces de l'ordre. Des incidents avaient éclaté en journée sur la place de l'Etoile, en amont des contrôles de sécurité. Le musée du bâtiment a été dévasté et pillé.

La place de l'Étoile a été le théâtre d'affrontements entre "gilets jaunes" et forces de l'ordre ce samedi. Il faisait référence aux images de manifestants casqués et encagoulés entonnant la Marseillaise autour de la flamme du soldat inconnu, qui repose sous l'Arc de Triomphe.

Des projets cinématographiques dans l'univers Spider-Man
Sony s'attend visiblement à ce que le film d'animation Spider-Man: New Generation soit un succès commercial. Merci de nous avoir signalé l'erreur, nous allons corriger cela rapidement.

Le chef de l'État, tout juste rentré d'un déplacement en Argentine, s'est notamment rendu au pied de la tombe du soldat inconnu, accompagné du ministre de l'Intérieur Christophe Castaner et du secrétaire d'État Laurent Nuñez. "Quand vous barrez toutes les rues et que vous laissez entrer les gens par un seul endroit, que pour finir vous bombardez avec de l'eau et des gaz lacrymogènes, vous êtes sûr du résultat". Emmanuel Macron a convoqué ce dimanche une réunion d'urgence à l'Elysée au lendemain des scènes de guérilla urbaine à Paris qui ont marqué une nouvelle escalade dans le conflit des " gilets jaunes ", devenu une crise politique majeure.

10h58: Selon France Info, des opérations de blocage menés par des "gilets jaunes" sont en cours à La Seyne sur Mer (Var), à l'entrée du port de Brégaillon, indique la préfecture du département dans un communiqué.

A Saint-Etienne, des casseurs ont tenté de pénétrer dans un centre commercial et en Haute-Loire, la préfecture a été incendiée après le jet de cocktails molotov.

Des projectiles, notamment des boules de pétanque, ont été lancés vers les forces de l'ordre, d'après la même source. "Les Gilets jaunes triompheront " ou " Macron démission ", pouvait-on constater comme graffitis inscrits à la mi-journée sur ces sites. D'autres avaient fait une incursion d'une dizaine de minutes sur le tarmac de l'aéroport de Nantes, avant d'être délogés par les policiers. En tout, 4600 policiers et gendarmes étaient mobilisés sur la capitale.

Articles Liés

Commentaires