Tanitnews

Les Etats membres du G20 notent "les problèmes commerciaux actuels"


L'an dernier à " Hambourg, il y avait un peu une forme de naïveté collective face à Trump, car il y avait l'idée qu'on pouvait le convaincre", a-t-elle confié à des journalistes.

Les membres du G20 "signataires de l'accord de Paris" soulignent dans le communiqué que ce dernier est "irréversible" et "s'engagent à sa pleine mise en oeuvre", prenant en compte toutefois les "capacités respectives, au vu des diverses situations nationales".

Les Européens présents au G20 (France, Allemagne, Italie, Pays-Bas invités, Grande-Bretagne, UE) vont tenter de sauver les meubles en obtenant au moins 19 signatures - celle de Donald Trump étant exclue - sous un soutien plus ambitieux à l'accord de Paris sur le climat, dénoncé par les Américains. "Des pays comme la Turquie, l'Arabie Saoudite, la Russie, pourraient commencer à s'interroger" sur cet engagement, a assuré une source de la Maison Blanche.

Au deuxième jour du sommet du G20 en Argentine, les leaders mondiaux sont réunis au grand complet - y compris Angela Merkel dont les soucis logistiques (elle a dû rebrousser chemin à cause d'une panne de son avion officiel avant de prendre un vol commercial pour la capitale argentine) ont fait couler beaucoup d'encre.

Les Etats-Unis rappellent quant à eux dans un paragraphe distinct qu'ils ont rejeté l'accord de Paris.

La rencontre est maintenue, malgré les nombreux changements du programme de l'impulsif milliardaire républicain au cours du sommet.

Phil Collins en concert au Groupama Stadium
Ouverture de la billetterie grand public, ce vendredi 30 novembre à 10h (tarifs: de 67,50€ à 166,50€). Ce matin, le Groupama Stadium a officialisé le concert de Phil Collins le 4 juin 2019.

Donald Trump est arrivé lui aussi, chargé de ses propres casseroles, avec les nouvelles révélations de son ancien conseiller sur l'ingérence russe pendant la campagne présidentielle de 2016.

Une vidéo le montre avec le président russe Vladimir Poutine, lui aussi critiqué, cette fois pour avoir remis le feu aux poudres du conflit ukrainien.

C'est dans ce contexte judiciaire toujours plus menaçant que Donald Trump a décidé jeudi d'annuler une rencontre prévue à Buenos Aires avec le président russe Vladimir Poutine, un revirement qu'il a expliqué par l'escalade militaire déclenchée par la Russie contre l'Ukraine.

Les deux hommes se sont côtoyés pendant deux jours à Buenos Aires, au cours de la réunion des dirigeants des principales économies mondiales. Le FMI estime qu'à court terme, le PIB mondial pourrait être réduit de 0,75% en raison de l'accroissement des tensions commerciales.

C'est à cette fin qu'il a décider d'imposer des taxes sur 250 milliards de dollars de produits importés de Chine, afin de forcer Pékin à faire des concessions dans les relations commerciales sino-américaines.

Xi Jinping a, lui, promis vendredi devant le G20 de " poursuivre les réformes " pour ouvrir le marché chinois et mieux protéger la propriété intellectuelle, selon l'agence Xinhua.

Articles Liés

Commentaires