Tanitnews

Les Gilets jaunes en chiffre après une journée de chaos


Lors du 3e samedi de mobilisation des "Gilets Jaunes" sur les Champs Elysées, des voitures ont été incendiées et l'intérieur de l'Arc de Triomphe a été saccagé.

Ce sont des chiffres qui témoignent du degré des violences urbaines qui ont éclaté à Paris, dans le sillage des "gilets jaunes".

Au total, la police a procédé à l'interpellation de 412 personnes. Parmi les 133 blessés, 23 font partie des forces de l'ordre, a détaillé la préfecture de police.

Monde: Syrie: bombardements au sud de Damas imputés à Israël
Depuis son déclenchement en 2011, le conflit syrien a fait plus de 360.000 morts et déplacé plusieurs millions de civils.

Environ 4.600 membres des forces de l'ordre étaient mobilisés à Paris pour faire face aux manifestants, dont certains étaient équipés pour participer aux affrontements. "Ils seront identifiés et tenus responsables de leurs actes devant la justice", a insisté Emmanuel Macron, alors que le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner n'a pas écarté la possibilité d'instaurer l'état d'urgence. Mais seules 500 personnes ont manifesté le long de la célèbre artère, selon les autorités. Six immeubles ont également été incendiés.

Le bilan de ces violences du 1er décembre est nettement supérieur à celui de la précédente mobilisation parisienne organisée le 24 novembre par les "gilets jaunes". Selon la préfecture de police, les violences avaient fait 24 blessés, dont 5 côté forces de l'ordre, 103 personnes avaient été interpellées, dont 101 placées en garde à vue.

Articles Liés

Commentaires