Tanitnews

"Scènes de guerre" à Bruxelles : une manifestation de Gilets jaunes dégénère (IMAGES)


Deux véhicules de police ont été incendiés lors d'incidents à la fin d'un défilé d'environ 300 "gilets jaunes", pendant laquelle la police a fait usage de canons à eau pour disperser des manifestants qui lançaient des projectiles.

Manifestation de "gilets jaunes" à Bruxelles, le 30 novembre 2018.

Il s'agit d'informations "parcellaires" mais "vu l'actualité en cours, nous ne pouvons communiquer qu'un bilan provisoire à ce stade", précise pour sa part le parquet de Bruxelles. Dès vendredi, plusieurs manifestations ont éclaté à travers le pays, notamment dans la capitale Bruxelles.

"Le peuple c'est nous, Charles Michel, t'es fini", ont scandé certains manifestants à l'adresse du Premier ministre libéral.

Belga  Eric Lalmand
Belga Eric Lalmand

Peu après, deux vans de la police ont été brûlés en pleine rue, au carrefour Arts-Loi, non loin des institutions européennes et des bureaux du Premier ministre, selon un correspondant de l'AFP sur place. Au total une soixantaine de personnes ont été interpellées parce qu'elles transportaient des objets interdits. Remy Buisine aura passé 30 minutes poings liés, escortés par des policiers.

Le ministre belge de l'Intérieur Jan Jambon a condamné les Gilets jauners sur Twitter."Violences incompréhensibles à l'égard de la police qui fait chaque jour de son mieux pour protéger les citoyens et la société. Les casseurs et les pilleurs devront être sanctionnés", a tweeté Charles Michel.

De son côté, l'AJP (Association des journalistes professionnels) a qualifié sur Twitter cette arrestation d'inadmissible et a estimé qu'il s'agissait d'une entrave à la liberté de la presse. La police a commencé à taper rue de la Loi alors qu'il n'y avait pas non plus de débordement. Interrogé par la chaîne francophone RTBF, le bourgmestre (maire) de Bruxelles Philippe Close a prévenu un peu plus tôt que toute personne continuant à manifester serait arrêtée.

Lundi, un YouTubeur belge, Gary Ducran, avait décidé d'annuler un rassemblement à Bruxelles autorisé par la ville auquel il avait appelé pour ce vendredi via Facebook. La situation a escaladé jusqu'à des échanges particulièrement violents: des images partagées sur les en direct sur les réseaux sociaux font état de deux véhicules de police renversés, d'un autre en feu, et de poteaux arrachés par les manifestants. On entend alors crier le reporter à plusieurs reprises (voir vidéo), demandant aux forces de l'ordre de le " lâcher ".

The Elder Scrolls : Blades est repoussé à 2019
En guise de lot de consolation, l'éditeur annonce que les inscriptions à l'accès anticipé de son jeu mobile sont dès à présent ouvertes.

Articles Liés

Commentaires