Tanitnews

G20: Poutine juge "vraiment nécessaire" de rencontrer Trump


Donald Trump ne mettra pas à exécution sa menace de relever, le 1er janvier, à 25%, les droits de douane sur les importations chinoises d'un montant de 200 milliards de dollars, déjà taxées à 10%
. La Chine, quant à elle, accepte d'acheter "un très grand nombre" de produits agricoles, énergétiques, industriels ainsi que d'autres produits américains pour réduire le déficit commercial entre les deux pays.

La presse américaine salue le compromis conclu entre Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping le 1er décembre 2018.

Ils "notent les problèmes commerciaux actuels".

"C'est le communiqué final le plus faible jamais vu à un G20", a déclaré à l'AFP Thomas Bernes, expert du Centre for International Governance Innovation et ancien négociateur canadien de ce sommet, né il y a dix ans en pleine crise financière et qui se tiendra l'an prochain au Japon.

"La guerre va continuer" dans l'est rebelle de l'Ukraine tant que les autorités ukrainiennes actuelles "resteront au pouvoir", a ainsi martelé samedi Vladimir Poutine.

Un accord des deux hommes, qui ont affiché leur franche camaraderie vendredi, pourrait déclencher l'ire du président américain.

Xi et Trump se rencontrent à Buenos Aires
La Chine et les Etats-Unis concluent une trêve dans leur guerre commerciale

Le président russe et le prince héritier saoudien, dont la démonstration d'amitié vendredi devant les caméras a beaucoup fait parler, sont attendus au tournant sur le pétrole.

En revanche, le président turc Recep Tayyip Erdogan, évoquant le meurtre à Istanbul de Jamal Khashoggi, journaliste critique du régime de Ryad, a dit ne pas faire confiance à la justice saoudienne.

Donald Trump a brusquement annulé jeudi sa rencontre prévue avec Vladimir Poutine au G20 en Argentine, sur fond d'escalade des tensions entre Moscou et Kiev.

"C'est dommage qu'on n'arrive pas à avoir une vraie rencontre".

"En partant du fait que les navires et les marins n'ont pas été restitués par la Russie à l'Ukraine, j'ai décidé qu'il serait mieux pour toutes les parties concernées d'annuler ma rencontre préalablement prévue en Argentine avec le président Vladimir Poutine", a-t-il tweeté, peu après avoir quitté Washington.

Les deux dirigeants ont décidé de se rencontrer en marge du G20 lors d'une conversation téléphonique début novembre.

Affaire Ghosn : Macron veut préserver l'Alliance
En attendant des décisions formelles, "nous avons confirmé que nous dirigerions l'alliance à trois", a-t-il dit aux journalistes. Son homologue de Mitsubishi a tenu le même discours: "jusqu'à présent, une seule personne était aux commandes".

Articles Liés

Commentaires