Tanitnews

Gilets jaunes : le péage de Narbonne-Sud incendié après une nuit d'émeutes


Des locaux du peloton de gendarmerie, situés au péage de Narbonne (Aude) sur l'autoroute A9, ont été entièrement détruits samedi 1er décembre, par une centaine de "casseurs", sans qu'il y ait de blessé, a appris franceinfo de source judiciaire. Selon les information de L'indépendant, au moins cinq personnes ont été interpellées et placées en garde à vue pour ces exactions. Un groupe s'en était déjà "pris à la sous-préfecture", brisant "portail et fenêtres". Les forces de l'ordre ont alors été victimes de lancers de projectiles.

Deux personnes, un homme et une femme, ont été interpellées lors des premiers affrontements.

Une scène qui se serait déroulée cette nuit à Narbonne devant le péage qui a été incendié même si il est complexe d'identifier précisément le lieu où cette vidéo a été tournée. Entre autres, ceux du peloton autoroutier de la gendarmerie et des locaux d'exploitation de Vinci Autoroutes, "notamment le district et le PC sécurité", a indiqué dans un communiqué la société, qui a activé dans la nuit "une cellule de crise et déposé plainte". La barrière de péage a été fortement dégradée et une expertise va ête nécessaire pour évaluer la solidité de son auvent, selon le préfet. "Une enquête de nature délictuelle est ouverte ", a annoncé le procureur de permanence.

Attention, des emails frauduleux invitent à s'inscrire pour une nouvelle carte Vitale
Dans ce courriel, on vous invite à cliquer sur un lien pour obtenir votre prétendue nouvelle carte Vitale. Au premier coup d'œil, l'email en question ressemble à s'y méprendre à un document officiel.

Dans le Sud-Est la circulation restait "très difficile" dimanche matin sur plusieurs axes routiers, selon Vinci autoroutes, notamment dans l'Hérault sur l'A9, qui reste coupée à Agde et à Sète.

"Les bâtiments ont été évacués " avant que l'incendie ne se déclenche, a expliqué la préfecture de l'Aude.

Les salariés de Vinci et leurs familles logés sur place ont été évacués puis pris en charge au cours de la nuit. "Aucun d'entre eux n'a été blessé ", a confirmé la société dans un communiqué. Des "gilets jaunes" ont notamment occupé à plusieurs reprises des ronds-points et le péage, a commenté la procureure.

Articles Liés

Commentaires