Tanitnews

Marrakech vibre au rythme du cinéma — FIFM


Rappelons que cette année, le FIFM a décidé de rendre hommage à l'incontournable Robert De Niro. "Je suis entouré de gens qui sont mes héros", a plaisanté à l'ouverture du festival le réalisateur américain James Gray qui préside un jury très cosmopolite pour cette 17e édition.

Dans le jury siègent les actrices indienne Ileana d'Cruz et américaine Dakota Johnson, les réalisatrices libanaise Joana Hadjithomas, marocaine Tala Hadid et britannique Lynne Ramsay ainsi que les cinéastes français Laurent Cantet et mexicain Michel Franco et l'acteur allemand Daniel Brühl. Le public du festival verra ainsi défiler les stars les plus glamour, à l'instar de Monica Bellucci qui fera également une apparition sur la place Jamaa El Fna à l'occasion de la projection grand public du désormais célèbre "Astérix et Obélix, mission Cléopâtre ".

La grande cérémonie organisée au Palais des congrès de Marrakech était diffusée en direct sur la place très touristique de Jemaa el-Fna, noire de monde.

Des avant-premières des nouveaux films de Valeria Golino (Italie), Alfonso Cuarón (Mexique), Peter Farrelly (États-Unis), Abu Bakr Shawklky (Égypte) et Nadine Labaki (Liban) figurent également au programme.

Une finale entre Atlanta United et Portland Timbers — MLS
Après une défaite (3-0) en déplacement, les coéquipiers du Messi Haïtien ont battu l'Atlanta United (1-0). Atlanta, qui a donc remporté la finale de la conférence Est, affrontera Portland le 8 décembre prochain.

L'édition 2017 avait été annulée après le départ sa directrice, Mélita Toscan du Plantier, après quatorze ans d'exercice.

A ses débuts, ce qui deviendra au fil des ans une des vitrines culturelles du Maroc de Mohammed VI, avait été catalogué comme une énième expérience en terre africaine et arabe face aux marques établies que sont le Fespaco de Ouagadougou ou encore les Journées de Carthage. Les deux stars se verront remettre l'Étoile d'or du Festival. Cependant le tout-glamour et les paillettes n'auront pas suffi à le caractériser davantage, ce qui a poussé les organisateurs à prendre avec une certaine dose de courage la décision d'une pause d'un an que les mauvaises langues avaient perçu comme un signe de mort annoncée.

Une prémonition de Cassandre qui sera démentie, car contrairement au festival de Dubaï et ses moyens autrement plus colossaux, le rendez-vous cinématographique majeur du Maroc reprend vie cette année avec ingéniosité. Un événement qui mettra à l'honneur Robert de Niro et Martin Scorsese, amenés à échanger avec le public. " Un travail phénoménal a été abattu en un an par la direction artistique pour dénicher des films qui méritent d'être sélectionnés et révélés ", assure un professionnel.

"La 17ème édition du FIFM réserve un accueil chaleureux au cinéaste, scénariste et producteur mauritanien, Abderrahmane Sissako, César du meilleur réalisateur pour " Timbuktu "; le peintre et cinéaste américain Julian Schnabel; l'acteur, humoriste et metteur en scène, pensionnaire de la Comédie Française, Laurent Lafitte; l'acteur français Tahar Rahim, inoubliable interprète du " Prophète " de Jacques Audiard; Laurence Fishburne, acteur américain de films à succès telle que la trilogie " Matrix "; JR, l'artiste contemporain français connu pour ses installations photographiques géantes à travers le monde et qui a co- réalisé le film "Visages, Villages " avec Agnès Varda; Kevin Dillon, l'acteur américain qui a tourné avec Oliver Stone et qu'on connaît aussi à travers la série à succès " Entourage "; l'acteur français Mathieu Demy qu'on a pu voir dans les films d'André Téchiné et de Céline Sciamma.

Articles Liés

Commentaires