Tanitnews

Climat: la situation n'a "jamais été aussi grave" | Climat


"La préparation de ce processus-là, peut-être les premières intentions de certains pays d'aller dans ce sens, c'est aussi un des grands enjeux de la COP24".

Désastres météo, incidence sur la santé ou les rendements agricoles, concentrations record de CO2 dans l'atmosphère. "La science montre clairement que nous avons seulement une décennie pour juguler les émissions de gaz à effet de serre", souligne Johan Rockströem, du Potsdam Institute for Climate Impact Research (PIK).

L'Accord de Paris de 2015, dont les règles d'application doivent être finalisées pendant les deux semaines de cette COP, vise à limiter le réchauffement de la planète à +2°C par rapport à l'ère pré-industrielle et idéalement à +1,5°C.

Et le récent rapport du Giec a souligné la différence "nette" des impacts entre ces deux objectifs, que ce soit sur les vagues de chaleur ou l'augmentation du niveau des mers.

Mais les engagements pris aujourd'hui par les signataires de Paris mèneraient à un monde à +3 °C. "À ceux qui traînent les pieds, je dis simplement " faites-le ", a-t-il ajouté, lançant " un message sans équivoque " pour relever les ambitions contre le réchauffement. Selon elle, le continent africain est très vulnérable aux effets néfastes des changements climatiques et le Mali, enclavé dans la région du Sahel en Afrique de l'Ouest, au cœur du Désert et du Sahara, est l'un des plus menacés. "Pas d'excuse. Notre climat est en feu et il est temps d'agir", a renchéri Greenpeace.

Climat : vers un échec de la COP24 ?
Cop 24. Climat : « Nous n’allons pas du tout dans la bonne direction »

A ce titre, notons d'entrée que la France, qui s'est donné pour rôle de prendre la tête de cette transition essentielle, ne sera représentée ni par le président de la République, débordé par l'insurrection des gilets jaunes, ni par le Premier ministre, Edouard Philippe, retenu à Paris pour les mêmes raisons.

À l'exception des États-Unis, tous les membres du G20 ont réaffirmé samedi leur soutien à l'accord de Paris. Donald Trump a rappelé son rejet de cet accord tout comme le le futur président brésilien Jair Bolsonaro, qui a évoqué une sortie de son pays également du pacte climatique. Seule une vingtaine de hauts dirigeants ont fait le déplacement pour la cérémonie d'ouverture.

"La Pologne, hôte de la réunion et défenseur acharné de son industrie houillère, veut d'ailleurs adopter lundi une déclaration sur la " transition juste ", qui insiste sur les " défis " auxquels font face les régions censées sortir des énergies fossiles".

La 24 Conférence des parties sur le climat (COP24) a été lancée dimanche 2 septembre à Katowice en Pologne. La question de la "transition juste" a longtemps été considérée comme un sujet mineur dans les négociations internationales, où l'attention se concentre sur les réductions d'émissions de GES des pays et sur les montants des financements internationaux.

Pour aider les pays en développement à réduire leurs propres émissions et à s'adapter aux impacts du réchauffement, les pays du Nord ont promis de porter d'ici 2020 leurs financements à 100 milliards de dollars par an.

Hugh Jackman annonce un concert à Paris en 2019
L'acteur Hugh Jackman est mondialement connu pour ses rôles comme Wolverine dans la saga X-Men mais aussi un père désespéré dans "Prisoners" ou encore magicien dans "Le Prestige".

Articles Liés

Commentaires