Tanitnews

Des sénateurs influents convaincus de la culpabilité de Ben Salman — Khashoggi


La suspicion qui plane autour de l'implication du prince héritier saoudien dans le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi ne fait que se renforcer.

"Je pense qu'il est complice du meurtre de M. Khashoggi au plus haut niveau possible ", a ajouté Lindsey Graham, pourtant un allié de Donald Trump au Sénat.

Prié de dire si certains élus avaient changé d'avis au sujet de meurtre de Khashoggi après avoir entendu Gina Haspel, Bob Corker, président de la commission des Affaires étrangères, a répondu par la négative. "Laisser la situation en l'état permettrait à quelqu'un comme MBS ", initiales du prince saoudien, " de continuer en toute impunité ", a tonné Bob Corker. Selon la Presse, Les membres du Congrès, mécontents du fait que la chef du renseignement, n'ait pas daigné se présenter la semaine dernière à huis clos avec le secrétaire à la Défense Jim Mattis et le secrétaire d'État Mike Pompeo, avaient exigé que Mme Haspel comparaisse devant les membres du Comité du renseignement dès cette semaine. En effet, certains sénateurs espèrent encore que Donald Trump réagisse, malgré son soutien à Ryad.

Ligue 2 : BeIN Sports et Media Pro nouveaux diffuseurs
En plus de cela, la chaine récupère 10 matchs de deuxième choix, les deux matchs de play-offs et les barrages. Au total, le montant des droits est passé de 22 millions d'euros à 64 millions d'euros par saison.

" Il se pourrait très bien que le prince héritier ait eu connaissance de cet événement tragique - peut-être, peut-être pas!"

Les espions américains rapportent également que le dirigeant saoudien a dit à des proches, en août 2017, que s'il ne parvenait pas à faire revenir Jamal Khashoggi en Arabie saoudite, "nous pourrions éventuellement l'attirer en dehors de l'Arabie saoudite et faire des arrangements", ce qui "semble anticiper l'opération saoudienne lancée contre Khashoggi".

Articles Liés

Commentaires