Tanitnews

Le parti anti-immigrés Vox remporte 12 sièges au parlement andalou — Espagne


Mais l'entrée en force au parlement régional andalou de Vox, un parti d'extrême droite, rebat largement les cartes de la scène politique locale.

Contrairement à l'extrême droite dans d'autres pays d'Europe, où "l'adversaire est l'Europe ou les immigrés", "en Espagne, l'adversaire est celui qui ne partage pas une idée particulière de l'Espagne, une idée assez franquiste d'une Espagne unitaire", décrit encore Fernando Vallespin.

Le PSOE dirige l'Andalousie, seul ou en coalition, depuis 1982 mais n'a pas réussi à faire reculer le chômage et a été éclaboussé par un vaste scandale dans lequel sont impliqués deux anciens présidents de la région et ayant donné lieu à un procès-fleuve qui approche de son dénouement. C'est la première fois que l'extrême droite obtient des élus en Espagne depuis le retour de la démocratie il y a quarante ans.

Vox fait campagne contre l'immigration illégale et pour l'interdiction des partis indépendantistes catalans. Il s'est joint à l'accusation dans le procès des indépendantistes jugés pour " rébellion " pour leur rôle dans la tentative de sécession de la Catalogne l'année dernière.

Il veut même supprimer l'autonomie des régions au nom des économies budgétaires et de la défense de l'unité de l'Espagne et demande l'abolition de la loi contre la violence machiste, estimant qu'elle va trop loin dans le " politiquement correct ".

Le parti a dépassé les prévisions des sondages qui le créditaient au mieux de cinq sièges.

Lyon : Nabil Fekir remplaçant contre Lille - Foot - Ligue 1 - Lyon
Je fais tout pour que le groupe garde son état d'esprit et ne tombe pas dans un catastrophisme. Gros match ce samedi 1er décembre 2018 pour le LOSC .

Sur Twitter, la chef de l'extrême droite française, Marine Le Pen, a adressé ses "vives et chaleureuses félicitations à (ses, ndlr) amis de @vox_es, qui, ce soir en #Espagne, font un score très significatif pour un jeune et dynamique mouvement".

La débâcle du PSOE en Andalousie est un camouflet pour Pedro Sanchez, qui gouverne l'Espagne depuis six mois à peine avec une minorité de 84 sièges sur 350 à la chambre des députés.

Il s'agissait du premier test électoral depuis l'arrivée de Pedro Sanchez à la tête du gouvernement espagnol en juin. Il devrait convoquer des élections législatives dans l'année qui vient, sans doute après les élections municipales, régionales et européennes de mai prochain.

Mathématiquement, en s'alliant à Vox, ces deux partis auraient une majorité de gouvernement avec 59 sièges. Les résultats des élections au Parlement autonome d'Andalousie ont été marqués par une percée du parti d'extrême droite Vox. Aucun parti n'a exclu cette alliance sans précédent. Un thème qui a aussi profité à Ciudadanos, l'autre grand gagnant des élections andalouses avec 21 sièges. "Le 'sanchisme' en a pris un coup, maintenant il s'agit de le couler dans les urnes".

Quant à la possibilité d'un scénario où Sanchez, le président du gouvernement, convoquerait rapidement des élections anticipées pour tenter de remobiliser les électeurs de gauche, il le ferait avec "la peur de l'extrême droite ", estime de son côté estime Pablo Simon, de l'université madrilène Carlos III.

Articles Liés

Commentaires