Tanitnews

Vidéo d'un homme roué de coups par des policiers: enquête ouverte


Une vidéo extrêmement violente a été partagée sur les réseaux sociaux après les affrontements entre les manifestants et les forces de l'ordre à Paris, le samedi 1er décembre.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour violences par personne dépositaire de l'autorité publique et saisi l'IGPN, la police des polices. Ils sont ensuite rejoints par d'autres collègues et le jeune homme, encerclé, est roué de coups de pieds et de matraque alors qu'il est à terre devant la grille fermée d'un magasin de meubles. Selon la plainte déposée par l'avocat de Mehdi K., citée par le site Checknews, lui aussi " se trouvait rue de Berri [quand] il a été agressé par huit membres des forces de l'ordre ". Une zone marquée par des violences et une série de dégradations pour la troisième journée d'action nationale des "Gilets jaunes".

Sur cette vidéo, le jeune homme affirme juste avoir décidé de se rendre sur les lieux où les casseurs étaient en train de commettre leurs actes contre le mobilier urbain et des véhicules en vue de tout simplement "filmer un peu avec son téléphone".

Yassine Bouzrou, l'avocat d'un jeune homme actuellement hospitalisé après son interpellation, a annoncé qu'il déposerait une plainte mardi.

Ligue 1 : Les Gilets Jaunes provoquent le report de TFC-OL
La Ligue de football professionnelle a annoncé qu'il n'y aurait pas de match entre le PSG et Montpellier au Parc des princes ce 8 décembre.

De mauvaise qualité, la vidéo n'aurait pas permis de déterminer les circonstances précédant la scène de violence ni le service de police auquel les forces de l'ordre appartiennent.

"Les vidéos transmises sont étudiées et en fonction des circonstances des enquêtes sont diligentées s'il y a lieu". Opéré une première fois, il doit subir une nouvelle intervention prochainement, selon son avocat. La préfecture de police de Paris a par ailleurs invité les personnes s'estimant victimes de violences à déposer plainte.

Le Monde a publié le 3 décembre une vidéo d'un homme, Mehdi K., présenté comme étant la personne violemment frappée par plusieurs CRS lors d'une interpellation à Paris en marge des manifestations des "gilets jaunes" le 1er décembre.

Le jeune homme souffre d'une fracture du plancher de l'orbite gauche et apparaît à l'image le visage tuméfié. Deux affaires différentes pourraient donc s'être télescopées.

Articles Liés

Commentaires