Tanitnews

Un puissant séisme frappe la Nouvelle-Calédonie


Le haut commissariat de la République de la République en Nouvelle Calédonie indique ce mercredi matin que le l'alerte tsunami est "levée en Calédonie". Découvrez des images de ce séisme à Nouméa: La sécurité civile qui déclenche donc à 15 h 29 les sirènes tsunamis sur l'ensemble de la Nouvelle-Calédonie.

"Sur la foi des premiers paramètres sismologiques", de "dangereuses vagues de tsunami sont possibles sur les côtes situées dans un rayon de 1.000 kilomètres autour de l'épicentre du tremblement de terre", a prévenu le PTWC. Il a été suivi de plusieurs répliques, dont une particulièrement violente de magnitude 7, deux heures après le premier séisme.

Les Néo-Calédoniens avaient reçu des textos leur demandant de se mettre immédiatement à l'abri tandis que le PTWC mettait en garde contre des vagues de tsunami pouvant aller jusqu'à trois mètres. L'alerte tsunami a été levée vers 9h (heure de Paris) sur toute l'archipel. "Les bandes côtières de la côté est, de l'île des Pins et des îles Loyauté doivent être évacuées " à l'intérieur d'une bande littorale de 300 mètres, ajoutait le texte.

Les habitants ont été invités "à s'éloigner du cordon littoral, à essayer de trouver un point haut ou à rejoindre" des "zones refuge", a précisé Eric Backes, directeur de la sécurité civile, à la radio RRB.

Emmanuel Macron hué lors d’une visite au Puy-en-Velay (vidéo)
Leur peine de prison ferme sans mandat de dépôt doit être aménagée avec le juge d'application des peines, a poursuivi la préfecture.

"J'étais en réunion à la mairie et on a ressenti une petite secousse puis une plus grosse, le bâtiment a bougé, mais il n'y a pas eu de dégâts", a expliqué à l'AFP Basile Citre, conseiller municipal de Maré, dans les îles Loyauté, dans l'est de l'archipel. "Lorsque les sirènes ont retenti, la population est partie vers les hauteurs de l'île pour se mettre à l'abri".

Aucun dégât, ni victime n'a été recensé, a également indiqué la sécurité civile.

La Nouvelle-Zélande avait lancé une alerte similaire au tsunami avant de l'annuler.

Compte tenu du risque moindre pour la côte Ouest et en particulier Nouméa, l'évacuation n'est pas requise.

Articles Liés

Commentaires