Tanitnews

Un syndicat de policiers en grève par solidarité — Gilets jaunes


Selon le secrétaire général de l'ancienne fédération CGT-Police (le syndicat a été rebaptisé en juin 2017), lors de la même interview, "il y a un vrai ras-le-bol chez les policiers, et ils sont majoritairement solidaires du mouvement" des "gilets jaunes". "Il est temps de s'organiser légalement et d'être solidaire avec eux, pour l'avantage de tous", peut-on lire dans un communiqué diffusé par le syndicat Vigi-Ministère de l'Intérieur.

Le syndicat Vigi-Ministère de l'Intérieur appelle les "personnels administratifs, techniques et scientifiques" à cesser le travail à partir de samedi. "Notre préoccupation est de boucler la fin du mois et non de changer les moquettes de l'Elysée pour 300 000€", explique Vigi.

Surtout, l'organisation syndicale alerte sur les risques encourus par les fonctionnaires de police en cas de nouvelles violences le samedi 8 décembre. "Nous savons que nous aurons des blessés et nous craignons d'avoir des morts parmi nous, à cause de l'incompétence de directeurs, du préfet de police et des politiques, qui vont organiser le maintien de l'ordre en pensant qu'ils jouent à Risk". Toutes les forces de l'ordre ne sont donc pas concernées.

Epic Games concurrence Steam en lançant sa propre boutique sur PC
Pour ce qui est du relationnel, les clients seront automatiquement abonnés au fil d'actu' d'un studio lors de l'achat d'un jeu. Il faut également ajouter 5% supplémentaires pour tout jeu qui utilise le moteur Unreal Engine qui appartient à Epic.

Le syndicat regrette notamment que le président de la République les ait pris "pour des mercenaire en voulant (les) acheter avec une prime d'un montant inférieur au coût des heures sup' sur la journée sur 1er décembre". "Pensez à vous, vos familles et vos proches". Il reproche par ailleurs au gouvernement d'avoir augmenté la CSG, gelé le point d'indice ou encore fiscalisé les indemnités de travail des CRS. Ce prévis de grève ne concerne pas tous les membres de la police mais seulement le personnel de soutien technique et administratif. L'objectif annoncé est de "trouver des solutions permettant d'améliorer le pouvoir d'achat des personnels du ministère, et par extension des Français".

Cet appel à la grève intervient alors que le patron de la place Beauvau avait annoncé le 4 décembre, lors de son audition par la Commission des lois du Sénat, un renforcement des effectifs des forces de l'ordre pour prévenir d'éventuels débordements le 8 décembre.

Articles Liés

Commentaires