Tanitnews

Après Brest, le dépôt pétrolier de Lorient débloqué — Carburants


Ils bloquent le dépôt du port de Brest depuis mercredi à l'aide de tractopelles, camions et grues de chantier, tandis que des bungalows ont été installés sur des rails devant le site.

A Lorient, le barrage a été levé mardi en début de soirée.

Après une semaine de blocage du dépôt pétrolier du port de commerce de Brest, ils ont décidé de stopper leur mouvement après l'annonce par le premier ministre, mardi, de la suspension pendant six mois de la hausse de la fiscalité sur le gazole entrepreneur non routier (GNR).

Mais ce mardi, deux entrepreneurs de travaux publics, engagés dans le blocage, ont été convoqués devant le tribunal de commerce de Lorient, rappelle Ouest-France, après une plainte déposée à leur encontre par la direction du dépôt pour entrave à l'activité. La France dispose de 203 dépôts de stockage de produits pétroliers, dont 90 sont destinés uniquement à la distribution, et 8 à des raffineries. Les revendications demeurent, mais les manifestants ont salué "l'effort de l'Etat". "On juge satisfaisant le moratoire de six mois", a expliqué Julien Camblan, artisan-terrassier, en se disant prêt à "revenir" au bout de six mois si le tarif réduit du GNR est supprimé.

A court terme, la levée du blocage des deux dépôts pétroliers bretons devraient permettre un retour à la normale dans les stations-services de la région. Les régions Normandie et Sud-PACA représentent à elles seules 48% des capacités de stockage nationales, la Bretagne et les Pays-de-la-Loire comptant parmi les cinq régions avec la Corse qui disposent le moins de capacités.

La position belge en faveur du Pacte est légitimée — Crise gouvernementale
Le Pacte confirme la possibilité pour les États d'opérer la distinction entre migration régulière et irrégulière. Certains vont même jusqu'à dénoncer la " destruction programmée de la France " dans des commentaires nauséabonds.

Dans l'Orne, plusieurs stations-service sont fermées. Ailleurs, les automobilistes devaient faire face à des files d'attente interminables.

En Seine-Maritime, des Gilets jaunes occupaient des ronds-points et la police a recensé une dizaine de barrages.

Dans le Var, la gendarmerie était intervenue mardi à 5h30 pour débloquer le dépôt pétrolier de Puget-sur-Argens. "Je ne sais pas du tout quand on sera réapprovisionnés et les gens font plein sur plein ce week-end de peur d'une pénurie", a indiqué dimanche Mathieu, employé d'une station Total à Douarnenez (Finistère), en rupture de gazole". A Marseille (Bouches-du-Rhône), plusieurs stations-service étaient fermées.

Indépendants du BTP rejoints par des gilets jaunes bloquent de nombreuses stations-services en Bretagne.

Articles Liés

Commentaires