Tanitnews

Confronté à la mère d’Alexia, Jonathann Daval avoue le meurtre


► Jonathann Daval* est le seul responsable de la mort d'Alexia. A cet instant, Jonathann s'est effondré, revenant à sa version livrée en garde à vue le 31 janvier dernier et réitérée devant le juge d'instruction le 9 mars: oui, il est bien responsable de la mort de sa femme, morte étouffée après une dispute, à Gray (Haute-Saône), le 27 octobre 2017.

La confrontation avec la mère d'Alexia avait été précédée dans la matinée de deux autres confrontations au cours desquelles il avait maintenu ses accusations à l'égard de sa belle famille. La famille d'Alexia Daval revoyait pour la première fois le suspect depuis ses terribles aveux fin janvier. Pourquoi Alexia portait-elle des traces de coups au visage, outre la strangulation? Ce vendredi matin, juste avant que débute cette confrontation au tribunal de Besançon, l'espoir était de mise. L'homme entretenait un lien particulier avec Isabelle Fouillot qui l'a aidé à se confier.

En larmes, il s'est agenouillé devant sa belle-mère, implorant son pardon, "une scène extrêmement forte symboliquement " a raconté le procureur Etienne Manteaux qui a assisté à la scène.

Cinéma: Le prochain film de Wes Anderson sera tourné en France
En ville, le tournage cause ces jours-ci quelques perturbations pour les riverains et les automobilistes. Les noms de Brad Pitt , Natalie Portman, Léa Seydoux , sont également évoqués.

Les parents d'Alexia Daval à leur arrivée au tribunal. Du fait de ses aveux, la dernière confrontation qui était prévue entre Jonathann Daval et son beau-père, Jean-Pierre Fouillot, a été annulée. J'espère que Jonathann libérera sa parole et sa conscience, ça lui permettra d'avancer, et pour mes clients de retrouver un peu de paix.

Pour le moment, rien dans l'enquête ne vient confirmer la thèse du complot familial avancée par Jonathann Daval, et ces confrontations pourraient le faire craquer, estime son avocat Maître Randall Schwerdorffer: "À ma connaissance, sa version est toujours la même et c'est pour ça qu'on les confronte d'ailleurs: pour voir s'il y a une évolution ou pas". "On est là pour le soutenir par la pensée, par notre présence", a déclaré sa mère, Martine Henry, se disant "stressée".

Articles Liés

Commentaires