Tanitnews

Les conservateurs allemands élisent une fidèle de Merkel à leur tête


Elle va désormais avoir fort à faire pour maintenir la cohésion des démocrates-chrétiens de la CDU, après n'avoir été élue à la tête du mouvement qu'avec une courte majorité de 51,7%, face à un opposant au cap centriste de la chancelière, Friedrich Merz, qui lui prônait un virage à droite. Les délégués du parti allemand élisent, ce vendredi 7 décembre à Hambourg, le successeur d'Angela Merkel à la tête du parti, qui pourrait aussi être le chef de file aux élections législatives, et par conséquent le potentiel futur chancelier.

La nomination de M Kramp-Karrenbauer, surnommée par ses initiales " AKK ", ouvre à terme les portes de la chancellerie à cette Sarroise encore inconnue il y a un an en Allemagne.

Avant ce vote, la chancelière a été longuement applaudie debout pour ses adieux à ce poste au cours d'un congrès à Hambourg par un millier de délégués.

À 38 ans, Jens Spahn est considéré comme trop jeune. "Sobre, modeste, elle travaille " de manière objective et calme " rappelle l'hebdomadaire allemand Spiegel, qui juge son style " parfois ennuyeux, comme celui d'Angela Merkel ".

Son partenaire gouvernemental minoritaire au sein de la coalition, le parti social-démocrate, s'est montré soulagé de voir que la CDU n'allait pas se droitiser. "Je suis telle que je suis", a-t-elle clamé, en référence aussi à ses positions plus radicales que celles de la chancelière sur certains thèmes de société ou en matière d'immigration.

Tesla Model 3 : La date et le prix français enfin révélés !
Cinq coloris seront disponibles, mais il faudra là-aussi passer à la caisse, à moins de choisir le noir uni de base. Le constructeur n'a pas communiqué le nombre de réservations enregistrées en Europe pour la Model 3 .

Trois candidats à sa succession et pas un n'a de mots agréables pour Angela Merkel.

La CDU a plus que jamais besoin d'un nouveau souffle.

Mais avant de passer la main, elle a défendu vendredi avec vigueur son héritage politique, malgré les critiques dont il fait l'objet en Allemagne et en dehors des frontières, notamment sur la question des migrants.

" En ces moments difficiles, nous ne devrions pas oublier nos valeurs chrétiennes-démocrates", a mis en garde la chancelière.

A 64 ans, celle qui dirige l'Allemagne depuis treize ans peut certes former un bon tandem avec AKK jusqu'à 2021, mais d'autres obstacles sont susceptibles d'entraîner son départ anticipé.

Articles Liés

Commentaires