Tanitnews

EdF : Belgique, Brésil, Espagne… Deschamps sait toujours tacler


Les critiques sur le jeu pratiqué par l'équipe de France pendant la Coupe du monde 2018, formulées notamment par les Belges, n'affectent en aucun cas Didier Deschamps.

L'année 2018 est terminée pour les Bleus, avec un beau bilan.

Le sélectionneur de l'équipe de France s'est confié dans les colonnes du Monde. L'équipe de France, elle, s'est concentrée sur l'essentiel. Selon vous, quel sera le prochain petit nouveau à porter le maillot tricolore?

"Deschamps ne remet pas en cause le jeu de possession, mais estime qu'" il y a plein d'autres façons de gagner ". "Si le football, c'est avoir le ballon pour se faire des "papasses" ", lance-t-il. En Russie, on a été l'exemple et la démonstration parfaite de ce qu'est l'efficacité. " On finit avec 14 buts, dont 11 inscrits dans la phase à élimination directe et 4 en finale..."

États-Unis. Trêve temporaire lors des obsèques de George H. W. Bush
Fils de sénateur, il avait ensuite été diplomate en Chine , puis chef de la CIA et vice-président de Ronald Reagan . Des milliers d'anonymes ont défilé depuis lundi soir devant la dépouille du 41e président américain au Capitole.

" Évidemment, ce titre de champion du monde est quelque chose de très important pour l'ensemble du football français, professionnel comme amateur, a expliqué Deschamps".

Et "DD" de rappeler qu'en 2010, en Afrique du Sud, les Espagnols étaient devenus champions du monde "avec un jeu esthétique et tous les qualificatifs qu'on veut" mais qu'"ils n'avaient marqué que 8 buts".

Il va même plus loin: la tactique adoptée par les Bleus pour mettre la Belgique au tapis, les Diables l'ont aussi employée durant cette compétition: "Comme ont-ils joué contre le Brésil en quarts de finale?" Avec un peu de recul et un minimum de lucidité, peut-être se rendront-ils compte qu'on a été beaucoup plus dangereux qu'eux, a réagi le patron des Bleus. "Nous y sommes parvenus en étant efficaces dans les deux zones". "On a été meilleurs que les autres, c'est la réalité", a résumé Deschamps, qui déteste que l'on touche à sa philosophie.

Articles Liés

Commentaires