Tanitnews

Après le tweet publié par un iPhone, les sanctions tombent — Huawei


Le "Joyeux #2019" tweeté par Huawei était suivi d'une petite mention indiquant que le message avait été envoyé "via Twitter pour iPhone". Ce petit message s'affiche sur un tweet lorsqu'il est envoyé depuis l'application Twitter sur les téléphones d'Apple.

L'employé incriminé et le chef du marketing numérique ont fait l'objet d'une retenue sur leur salaire du mois de 5.000 yuans (640 euros) suite à "l'impact négatif" de l'incident, selon une note interne circulant sur le réseau social Weibo et consultée par l'AFP.

En effet, les deux employés responsables de l'erreur ne travaillaient pas pour Huawei mais pour Sapient une entreprise qui gère les comptes de ses clients sur les réseaux sociaux.

Le deuxième verra par ailleurs son revenu mensuel gelé et toute promotion interdite pendant 12 mois.

Twitter, comme nombre de services en ligne occidentaux tels que Facebook et Alphabet, est bloqué en Chine, où les autorités exercent un important contrôle sur internet.

Une fusillade dans un bowling fait trois morts
Selon les autorités américaines, près de 40'000 personnes ont été tuées par des armes à feu en 2017, y compris les suicides. Selon un témoin cité par le Los Angeles Times , une " grosse bagarre " aurait précédé les coups de feu au Gable House Bowl.

Le premier tweet a été sauvegardé puis publié par le vidéo-blogueur Marques Brownlee avec le commentaire "Cela a été vite", faisant allusion à la rapidité avec laquelle les employés de Huawei ont supprimé leur premier message avec des vœux de Nouvel An. Les internautes peuvent cependant utiliser des logiciels appelés "réseaux privés virtuels" (VPN en anglais) pour en débloquer l'accès.

Huawei, qui a ravi à Apple le titre de deuxième fabricant de smartphones en termes de volumes sur la période janvier-septembre, n'a pas souhaité s'exprimer.

Meng Wanzhou, la directrice financière de Huawei, a été arrêtée début décembre au Canada à l'instigation des États-Unis.

Cet incident a conduit quelques entreprises chinoises à offrir à leur personnel des subventions pour s'équiper d'un appareil Huawei, voire à faire la chasse aux employés utilisateurs d'un iPhone.

Articles Liés

Commentaires