Tanitnews

Un voleur tabassé par une championne de MMA au Brésil


Attendant son Uber à Rio de Janeiro, la jeune femme a explosé le voleur, qui faisait mine d'être armé d'un pistolet. Elle sent alors un homme s'approcher d'elle. Armé d'un pistolet en carton, le voleur à l'arraché à approcher sa proie en lui demandant l'heure afin de détourner son attention. Alors, j'ai pensé: si c'est une arme, il n'aura pas le temps de la dégainer.

Quelques coups de poing et de pieds auront suffi à maîtriser ce dernier. Il est tombé, puis je l'ai attrapé pour une rear-naked choke. Alors je me suis levée et je lui ai envoyé deux coups de poing et un coup de pied puis, après un étranglement arrière, je l'ai assis au sol et je lui ai dit: 'Maintenant on attend la police'.

Et quand la police est arrivée, au lieu de mettre le pickpocket en garde à vue, elle l'a immédiatement conduit aux urgences pour qu'il se fasse soigner. Dimanche, ses mains lui faisaient un peu mal, mais " rien de grave ". Membre de l'Ultimate Fighting Championship (UFC), plus prestigieuse ligue de MMA au monde, la lutteuse de 27 ans a été abordée par le voleur samedi, pendant qu'elle attendait un taxi devant chez elle à Pechincha, quartier populaire de l'ouest de Rio.

Top 14: Clermont stoppe La Rochelle et la distance
Franciliens comme Varois restent sur une déculottée à l'extérieur, respectivement à Bordeaux-Bègles (40-7) et Toulouse (39-0). Un succès commenté par Franck Azéma , entraîneur de l'ASM , dans des propos rapportés par L'Équipe.

" Il était très près de moi".

Polyana Viana, championne de MMA au Brésil, le 4 août 2018 à Los Angeles (Californie). "À gauche, la combattante UFC Polyana Viana, à droite un gars qui a tenté de voler [son portable, ndlr]", a-t-il écrit, accompagnant son poste d'un hashtag qui peut être traduit comme "très mauvaise idée". En vain. Refusant de se laisser dépouiller, la jeune femme s'était alors défendue en frappant au visage son agresseur, qui, terrifié, avait pris la fuite.

Articles Liés

Commentaires