Tanitnews

Air France arrête Joon et mise sur le haut de gamme


Air France fait une croix sur sa compagnie à bas coûts Joon, en absorbant l'entreprise ainsi que ses 600 hôtesses et stewards et ses avions, a fait savoir la direction, ce jeudi 10 janvier, confirmant les informations de La Tribune. Cet accord contient aussi des dispositions sur les conditions de travail des PNC.

Avec un personnel en baskets et en tenue décontractée, elle visait à conquérir une nouvelle clientèle, plus jeune, et à servir de "laboratoire" pour expérimenter des innovations éventuellement étendues ensuite aux autres compagnies du groupe (Air France, KLM, HOP! et la low-cost Transavia).

Si aucun calendrier n'a encore été diffusé concernant l'intégration, elle doit permettre l'harmonisation des produits et la simplification du portefeuille de marques, dont Benjamin Smith estime qu'il a affaibli la puissance de celle d'Air France.

La fusion aura lieu "si possible au début de la saison d'été, le 1 avril", a indiqué à l'AFP Flora Arrighi du syndicat Unac. Le personnel navigant commercial (PNC) sera intégré "au sein des effectifs d'Air France, sous contrat Air France", a-t-elle précisé.

"Il y a vingt ans, Mbappé aurait sûrement pris des claques" — Deschamps
Ses ratiches parfaitement blanches et alignées ont aussitôt fait oublier son ancienne bouche imparfaite et déclenché un gros buzz .

La compagnie low-cost "joon qui a été lancé en 2017 a été, dès sa création mal comprise les clients, par les salariés, par les marchés, par les investisseurs et pour ces raisons, Air France a décidé de réintégrer les salariés et les avions au sein de la maison mère Air France".

Une bonne affaire pour les PNC car le coût des hôtesses et stewards chez Joon est inférieur d'environ 40% à celui de la même catégorie de personnel chez Air France.

Afin de rassurer les passagers qui ont déjà acheté des billets pour les vols qui devaient être desservis par Joon, Air France tient à préciser que tous ces vols ou ceux à la vente seraient quand même "assurés par Joon jusqu'à la finalisation du projet puis repris par Air France". Elle n'a finalement apparemment pas rencontré son public.

Le SNPNC et l'Unsa-PNC ont salué un "accord historique" qui "replace le PNC au cœur d'Air France", "redonne un avenir" aux salariés et "améliore (leur) qualité de vie et (leurs) plannings".

Articles Liés

Commentaires