Tanitnews

Martin Fayulu conteste la victoire de Félix Tshisekedi — Présidentielle en RDC


Contrairement à la France et la Belgique qui ont tiré à boulet rouge sur les résultats rendus publiques par la Céni dans la nuit du mercredi à jeudi 10 janvier 2019, le pays de l'arc-en ciel a réagit prudemment à travers un communiqué présidentiel.

Comme le voulait la rumeur, c'est le candidat de l'opposition Félix Tshisekedi qui a été déclaré vainqueur de l'élection présidentielle, par la Commission électorale (CENI), en République démocratique du Congo. Un podium que complète Emmanuel Ramazani Shadary, le dauphin désigné de Joseph Kabila et candidat du Front commun pour le Congo (FCC). Pour la première fois, un opposant est élu par les urnes face à un candidat du parti au pouvoir.

"Nous prenons acte de la publication des résultats par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), mais les résultats publiés ne correspondent pas aux données collectées par notre mission d'observation électorale", a déclaré l'Abbé Donatien N'shole, secrétaire général de la CENCO au cours d'une conférence de presse organisée ce jeudi 10 janvier au Centre interdiocésain de Kinshasa. Dans le calendrier électoral initial et avant le report de quatre jours de la proclamation des résultats provisoires, la prestation de serment du nouveau chef de l'Etat élu était prévue pour le 18 janvier.

Un voleur tabassé par une championne de MMA au Brésil
Attendant son Uber à Rio de Janeiro , la jeune femme a explosé le voleur, qui faisait mine d'être armé d'un pistolet. Alors, j'ai pensé: si c'est une arme , il n'aura pas le temps de la dégainer.

Les Etats-Unis prennent note des résultats provisoires annonçant la victoire de l'opposant Félix Tshisekedi à la Présidentielle du 30 décembre dernier en RDC.

Aussi, monsieur Le Drian affirme-t-il que "La CENCO a fait des vérifications et a annoncé des résultats qui étaient totalement différents " (de ceux proclamés jeudi par la CENI, ndlr). Si au sein de la majorité présidentielle, on semble s'être résolu à accepter des résultats qui placent leur candidat en troisième position, la coalition Lamuka conteste déjà des résultats dénoncés comme un. Le premier ministre de Felix Tshisekedi pourrait être issu du camp du pouvoir sortant: ce serait alors une cohabitation.

C'est la Cour constitutionnelle qui proclamera ensuite les résultats définitifs de la présidentielle.

Articles Liés

Commentaires