Tanitnews

VIDÉO. Jean-Michel Aphatie vivement interpellé par un "gilet jaune"


"Si vous ne savez pas ce que l'intolérance veut dire, si vous voulez observer une forme de violence inadmissible, regardez cette vidéo qui ne sert pas la cause des gilets jaunes". Dans cette vidéo de 6 minutes intitulée "Apathie journaliste millionnaire anti "gilet jaune", un individu dont on ne voit pas le visage, qui se présente comme un "journaliste gilet jaune" et qui filme lui-même les images, reproche d'abord au journaliste de ne pas avoir parlé à l'antenne d'Europe 1 d'un policier filmé en train de frapper des manifestants à Toulon en marge de la manifestation des "gilets jaunes" avant de qualifier son interlocuteur de "menteur".

Au début de l'échange, l'homme derrière la caméra accuse Aphatie d'être un "vendu".

S'ensuit un échange de plus en plus tendu au cours duquel le "gilet jaune" traite le présentateur de "menteur", fustige son "grand appartement du 16e" et ses "millions" et estime qu'il est "du côté des puissants".

Alors que le ton monte, le "journaliste gilet jaune" lui demande ce qu'il pense des quenelles, un geste considéré comme antisémite et popularisé par Dieudonné. "C'est le nouveau Coluche!". "Quelle intolérance! J'ai le droit de vivre ou pas?".

Martin Fayulu conteste la victoire de Félix Tshisekedi — Présidentielle en RDC
Le premier ministre de Felix Tshisekedi pourrait être issu du camp du pouvoir sortant: ce serait alors une cohabitation. C'est la Cour constitutionnelle qui proclamera ensuite les résultats définitifs de la présidentielle.

Bien que visé par "Isadora Duncan", le propriétaire de la chaîne YouTube sur laquelle a été diffusée la vidéo, Jean-Michel Aphatie ne s'est pas montré particulièrement virulent à l'encontre des gilets jaunes depuis le début du mouvement.

Impensable! Jean-Michel Aphatie touché par la grâce en soutenant la cagnotte en faveur de la famille ( une épouse et trois enfants) du boxeur Dettinger?

Jean-Michel Aphatie, interpellé en pleine rue, n'en revient pas.

"C'est ce type de propos qui font que des journalistes sont agressés violemment, frappés parfois, certains s'échappent pour éviter d'être lynché". "Je pense que les journalistes ont des arguments à faire valoir, on fait notre travail avec honnêteté", a réagi le journaliste au micro de France Info. "Je pense qu'il ne faut pas refuser ces échanges, il faut continuer d'expliquer notre travail." . Parmi les "interviewés" figurent, pêle-mêle, les Fréro Delavega, Laurent Wauquiez, Chantal Jouanno, Ségolène Royal, Alain Duhamel... Il est également abonné au compte d'Etienne Chouard, cet enseignant adulé par les "Gilets jaunes" car il a été le premier à populariser le RIC (réferendum d'initiative citoyenne). Mais d'après Vincent Glad, journaliste pour Libération, il s'agirait de Marc Rylewski, un paparazzi français.

Articles Liés

Commentaires