Tanitnews

Alexandre Benalla a restitué mercredi ses passeports diplomatiques


La commission du Sénat enquête désormais sur les passeports diplomatiques de l'ex-chargé de mission de l'Élysée, qu'il a finalement restitués cette semaine.

Alexandre Benalla vient de restituer ses passeports diplomatiques, rapporte mercredi l'agence AFP se référant à des sources proches du dossier.

D'après BFMTV, l'enquête vise aussi "l'usage sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle", ainsi que "l'exercice d'une activité dans des conditions de nature à créer dans l'esprit du public une confusion avec l'exercice fonction publique ou d'une activité réservée aux officiers publics ou ministériels".

L'ancien collaborateur d'Emmanuel Macron, Alexandre Benalla, a de nouveau été convoqué par la commission des Lois du Sénat.

Alexandre Benalla en septembre 2018. Suivra l'audition de Vincent Crase qui était à ses côtés le 1er mai, place de la Contrescarpe à Paris.

Martin Fayulu conteste la victoire de Félix Tshisekedi — Présidentielle en RDC
Le premier ministre de Felix Tshisekedi pourrait être issu du camp du pouvoir sortant: ce serait alors une cohabitation. C'est la Cour constitutionnelle qui proclamera ensuite les résultats définitifs de la présidentielle.

L'ex-chargé de mission de l'Elysée avait été licencié en juillet dernier après avoir été identifié sur des vidéos en train d'interpeller violemment des manifestants à Paris.

Les médias ont récemment révélé que l'ancien collaborateur disposait toujours de passeports diplomatiques et effectuait des voyages d'affaires auprès de dirigeants africains.

Les deux hommes avaient été mis en examen pour violence en réunion après des images montrant M. Benalla frapper un manifestant en marge des défilés du 1er-Mai à Paris. En vain, selon le ministère.

Alexandre Benalla avait fait savoir qu'il n'avait "jamais" mené de mission à titre privé lorsqu'il travaillait à l'Élysée et affirmé que c'était un membre du personnel de L'Élysée qui lui avait rendu ses passeports diplomatiques "début octobre", dans une rue près du palais présidentiel. M. Benalla avait également révélé avoir échangé des SMS avec le président de la République après son limogeage de l'Élysée fin juillet, ce que la présidence a confirmé pour deux messages succincts. Selon lui, " l'utilisation d'un passeport diplomatique à ces occasions n'a en effet eu d'autre objet ou effet que d'accélérer les formalités d'embarquement à l'aéroport ".

Articles Liés

Commentaires