Tanitnews

Épidémie déclarée en Occitanie — Grippe


Seule l'Occitanie est en phase épidémique actuellement, mais la grippe gagne du terrain à marche rapide. L'épidémie grippale est avérée en Occitanie, selon le bulletin épidémiologique hebdomadaire de Santé Publique France. Au total, 10 régions sont quant à elles au stade " pré-épidémique", dont la région Hauts-de-France, qui n'avait pas encore passé ce seuil lors du dernier relevé, lors de la dernière semaine de décembre.

L'an passé, les pharmaciens de deux régions, Auvergne-Rhône-Alpes et Nouvelle Aquitaine, avaient été autorisés, à titre expérimental, à administrer le vaccin. Cet hiver, le démarrage plus tardif "peut s'expliquer par des conditions météorologiques particulièrement douces et humides en décembre, ce qui ne favorise pas la circulation de la grippe ", précise le docteur Bernard-Stoecklin. "C'est la première fois en France que nous avons quasiment éclusé toutes les doses de vaccins anti-grippe; pour moi c'est un succès, ça veut dire que la confiance revient vis-à-vis des vaccins", a-t-elle fait valoir.

"Bilal Hassani : "le nouveau " Roi " des charts ?
Quoi qu'il en soit, le titre a déjà passé la barre du million de vues sur YouTube et attire une curiosité inégalée. C'est la question qui brûle les lèvres des fans du plus grand concours de chant jamais organisé.

Autre nouveauté cette année: quatre régions ont testé la vaccination en pharmacie pour les personnes à risques. L'an dernier, l'épidémie avait été particulièrement précoce et sévère, faisant 13 000 morts en France, en majorité des personnes de plus de 75 ans. "Il faut se réjouir de cette augmentation mais aussi la relativiser, car nous restons à des niveaux de couverture vaccinale très insuffisants, loin de l'objectif de 75% des sujets à risques", a commenté le responsable de la vaccination à Santé publique France, Daniel Lévy-Bruhl. Une estimation arrêtée au 30 novembre, et basée sur les chiffres de remboursement des vaccins par l'Assurance maladie. Il s'agit des personnes de plus de 65 ans, des patients atteints de certaines maladies chroniques (diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire.), des femmes enceintes et des personnes souffrant d'obésité morbide. Le vaccin est remboursé à 100 %, et les personnes peuvent ensuite se faire vacciner par un médecin, un infirmier ou une sage-femme.

Articles Liés

Commentaires