Tanitnews

Une épidémie mystérieuse se déclenche lors d'une croisière


Lieu clos très fréquenté, un navire de croisière peut vite devenir un bouillon de culture, et les épidémies sont régulières, comme celle qui avait touché 400 passagers en 2012 dans les Caraïbes, ou celle qui avait atteint 170 croisiéristes du Crown Princess en 2014.

Le troisième plus gros paquebot du monde va devoir écourter sa croisière. Pourtant, tout semblait être parfait. Partis dimanche de Port Canaveral (Floride) pour un voyage de sept nuits à bord du navire, les touristes devaient notamment visiter Haïti, la Jamaïque et le Mexique. Seulement voilà, un invité-surprise est venu gâcher la fête.

Nouvelle mobilisation des "gilets jaunes"
Ils sont soutenus par Solidaires, seul syndicat à appeler à rejoindre les cortèges. Plusieurs gilets jaunes de Quimperlé pourraient y participer.

Après trois jours de mer, plus d'une centaine de passagers et un membre de l'équipage ont ressenti les premiers symptômes de la gastro. Le lendemain, plus de 250 passagers souffraient de tous les maux disgracieux de la gastro. Enfermés dans leur cabine, ils n'ont pas pu admirer la biosphère de Cozumel puisque l'excursion a été annulée. Les passagers n'ont ensuite aperçu que les côtes de Cuba. Devant l'ampleur du problème, la compagnie a alors décidé d'anticiper le retour en Floride d'une journée. Il a par ailleurs promis que " tous les passagers seraient intégralement remboursés ". Cette épidémie va donc lui coûter cher puisque la compagnie a aussi prévu de prendre en charge la nuit d'hôtel de ce samedi ainsi que les frais engagés pour modifier les billets d'avion.

Articles Liés

Commentaires