Tanitnews

84.000 manifestants en France, mobilisation en hausse — Gilets jaunes


Les gilets jaunes se sont comptés en milliers à Toulouse (5000, contre 2000 la semaine passée), Rouen (2500 personnes parmi lesquelles les agresseurs d'une équipe de LCI), Bordeaux (5000 contre 4600), Perpignan (2000).

Les forces de l'ordre ont procédé à plus de 240 interpellations dans toute la France, dont 156 à Paris, dans le cadre des manifestations des "Gilets jaunes", selon les informations de BFMTV. Un sursaut de mobilisation, confirmé par le ministère del'Intérieur. Un bilan en hausse, sachant qu'ils étaient 50 000 dans le pays durant l'"Acte 8", note Le Figaro.

Dans un communiqué diffusé vendredi soir, le collectif "La France en colère" a estimé que "les polémiques, mensonges et manipulations du gouvernement (.) sur divers sujets, n'encouragent pas les citoyens à la confiance nécessaire en ses dirigeants actuels". La manifestation à Paris était cependant le théâtre de heurts, jets de projectiles contre tirs de grenades lacrymogènes dans le secteur des Champs-Elysées et autour de l'Arc de Triomphe. En fin de journée, des échauffourées ont toutefois éclaté près de la gare entre des forces de l'ordre et quelques centaines de manifestants. Parmi elles, 108 ont été placées en garde à vue.

À l'appel de deux autres figures du mouvement, Priscillia Ludosky et Maxime Nicolle, un grand rassemblement était aussi prévu à Bourges, selon eux, "au centre de la France". Environ 500 autres ont choisi manifester dans le centre, malgré l'interdiction, dans un climat relativement calme. Nous on veut plus parler, on veut des actions. "Macron doit arrêter de faire la sourde oreille et s'apercevoir du mal-être", lâchait un manifestant, artisan dans le bâtiment, venu de Vierzon protester contre "les abus de pouvoir".

14h40: Près de 5.000 manifestants sont en train de manifester à Bourges selon une nouvelle estimation communiquée par la Préfecture. Et ils étaient 6.000 à Toulouse.

Deux mois après le début de leur mouvement, les gilets jaunes connaissent un regain de forme. D'après la préfecture, il y aurait 11 blessés dont 2 CRS. Pour le neuvième samedi consécutif, les manifestants se sont rassemblés à travers la France.

Premier League : Nasri revient sur sa suspension
Cela a été la pire expérience que j'ai pu vivre. " Si tu n'es pas assez fort et que tu n'as pas le soutien de ta famille et tes amis, je pense vraiment que tu peux partir en dépression ." .

À Paris, le préfet de police Michel Delpuech s'attend, lui, à "plus de radicalité". Selon La Voix du Nord, entre 300 et 400 gilets jaunes venus de toute la région se sont mobilisés dans la commune.

Dans une vidéo sur Facebook postée le 18 octobre, rapidement virale, une inconnue, Jacline Mouraud, interpelle "Monsieur Macron" et dénonce "la traque aux conducteurs".

Bien que le nombre de gilets jaunes soit en hausse, les violences recensées sont quant à elles moins importantes.

Une participation imprévisible et des forces de l'ordre sur le qui-vive avec de longues files de camionnettes de police à l'entrée du centre: Bourges se réveille sous haute surveillance samedi matin.

Taxes supprimées. Le 5 décembre, Emmanuel Macron fait savoir que les augmentations de taxes sur les carburants sont purement et simplement annulées pour 2019. Preuve que les attentes restent fortes et que les 10 milliards d'euros mis sur la table en décembre par Emmanuel Macron ne suffiront pas. A Paris, la préfecture a recensé 8000 manifestants, contre 3500 sur la toute la journée du 5.

Après Colmar la semaine dernière, les Gilets Jaunes alsaciens se sont donner rendez vous à Strasbourg pour l'acte IX de la mobilisation.

Articles Liés

Commentaires