Tanitnews

Procès Nemmouche: suivez audience de ce vendredi en direct


Le parquet fédéral a terminé vendredi de lire son acte d'accusation reprenant les principales étapes de l'enquête, après environ 9 heures de lecture ces deux derniers jours. Ce djihadiste français est accusé de quatre assassinats commis en 2014 au Musée juif de la capitale belge.

Ce délinquant multirécidiviste radicalisé en prison est également connu pour son rôle présumé de geôlier de quatre journalistes français en 2013, à Alep (Syrie). Inculpé fin 2017 à Paris dans ce dossier, il devra faire face à un procès distinct en France. Sur les bancs des parties civiles, familles et associations juives estiment à l'inverse que les preuves rassemblées sont "accablantes" et établissent que Mehdi Nemmouche est bien l'homme qui a tué un couple de touristes israéliens, une bénévole française et un jeune employé belge du site.

"Quand j'entends ses avocats dire que c'est quelqu'un qui peut être très poli, très urbain". Il était en possession de munitions et d'armes, une kalachnikov et un revolver, qui sont identiques à celles utilisées lors de l'attaque au Musée juif.

À l'époque, le natif de Roubaix, dans le nord de la France, était revenu depuis peu de Syrie, où il avait combattu dans les rangs de ce qui allait devenir le groupe Etat islamique. Certainement. C'est quelqu'un de malin. L'établissement veut désormais tourner la page et préfère se projeter sur le dialogue interculturel. Et de préciser: "Il faisait partie des gens qui torturaient les Syriens, les Irakiens, les prisonniers". Il a ensuite décliné son identité à la demande de la présidente.

"Bilal Hassani : "le nouveau " Roi " des charts ?
Quoi qu'il en soit, le titre a déjà passé la barre du million de vues sur YouTube et attire une curiosité inégalée. C'est la question qui brûle les lèvres des fans du plus grand concours de chant jamais organisé.

"On est obligé de faire des parallèles. L'assassin de mes enfants a été un modèle" pour Nemmouche, a souligné à l'AFP Samuel Sandler, 72 ans, père et grand-père de trois victimes de Merah, présent jeudi à l'ouverture du procès bruxellois.

"Les intentions étaient les mêmes, la méthodologie pratiquement la même", a-t-il ajouté. Ce sera l'un des enjeux du procès: pour Yohan Benizri, président du Comité de coordination des organisations juives de Belgique (CCOJB), partie civile à l'audience, le caractère antisémite des assassinats de Bruxelles ne fait aucun doute. L'hypothèse de la responsabilité d'agents israéliens a déjà été évoquée à demi-mot par l'un d'eux, l'avocat Sébastien Courtoy, lors d'une audience préliminaire. "Il choisira le moment quand il parlera", a ajouté l'avocat. C'est là que son co-accusé Nacer Bendrer a été arrêté en décembre 2014, soupçonné de l'avoir aidé à se fournir en armes.

Radicalisation en prisonCondamné à plusieurs reprises à partir de ses 16 ans pour divers vol, parfois avec violence, il s'est, selon l'enquête, radicalisé en prison avec Nacer Bendrer. Leur proximité est notamment attestée dans l'enquête par 46 contacts téléphoniques en l'espace de 15 jours en avril 2014, époque à laquelle Nemmouche est soupçonné être en pleins préparatifs.

Articles Liés

Commentaires