Tanitnews

Produits neufs jetés : Brune Poirson condamne les pratiques d'Amazon


Le magazine "Capital", diffusé dimanche 13 janvier sur M6, a fait un reportage sur Amazon et sa gestion des invendus.

La secrétaire d'État à la Transition écologique promet une loi pour encadrer les pratiques d'Amazon et de ses fournisseurs.

"Je suis choquée, outrée", a réagi Brune Poirson.

Présente sur le plateau de "Capital" dimanche soir, la secrétaire d'État a promis que la destruction de produits neufs par des entreprises ne serait bientôt plus possible.

Syrie. Trump défend à la Turquie de s’en prendre aux Kurdes
Il a précisé que quelque 16 000 personnes, dont 760 combattants de Daesh, ont fui la région depuis début décembre. Les YPG sont l'une des pommes de discorde entre la Turquie et les Etats-Unis.

Pendant le reportage, l'un des journalistes de la chaîne, a montré comment il est parvenu à se faire embaucher par l'enseigne Amazon, en tant que manutentionnaire, dans l'un des entrepôts du groupe, basé à Saran (Loiret). Pour ces derniers, récupérer la marchandise invendue est un processus très coûteux - notamment en raison du prix du stockage pratiqué par Amazon - en comparaison de leur destruction, qui est légale.

"Dans les mois à venir, une loi (sur l'Economie circulaire, ndlr) va passer au Parlement qui va interdire ce type de pratiques". Cette pratique, jugée "révoltante" par Brune Poirson, est toutefois légale.

Les entreprises usant de ces pratiques "ne pourront pas non plus rendre impropres à la consommation des produits qui pourraient être encore utilisables: pour cela, elles devront se débrouiller et trouver des solutions", a ajouté la secrétaire d'Etat. Et d'ajouter: "nous voulons considérer les 'market place' telles Amazon comme étant responsables par défaut de la fin de vie des produits qu'elles commercialisent", sans préciser comment. "L'urgence climatique exige que nous réduisions rapidement les niveaux de production", a-t-elle déclaré.

Articles Liés

Commentaires