Tanitnews

En pleurs, Cécile Duflot raconte son agression sexuelle — Procès Baupin


Le tribunal de Paris, qui juge en diffamation depuis lundi des médias et des femmes accusant Denis Baupin d'agression sexuelle et de harcèlement, vient de vivre un moment fort. Appelée à la barre, l'ancienne ministre et secrétaire nationale d'EELV Cécile Duflot a publiquement révélé qu'elle avait, elle aussi, été agressée par l'ancien député de Paris. Elles ont toutes été déboutées pour prescription des faits.

"Aucun élément dans cette audience ne permet de remettre en cause la sincérité des témoignages", a estimé la représentante du parquet, qui a estimé que l'enquête de Mediapart et de France Inter était "sérieuse". Cécile Duflot était la quatorzième victime a avoir témoigné contre lui. Elle était alors en voyage au Brésil pour un congrès mondial des écologistes en compagnie de Denis Baupin, à l'époque adjoint au maire de la Ville de Paris. Après une journée de travail, elle regagne sa chambre d'hôtel "très fatiguée" - sa dernière fille a à peine deux mois. ". Il essaie de mettre son pied pour coincer la porte, je lui ai donné un coup de pied au tibia (...) j'ai claqué la porte". Sans lâcher mon tire-lait, je lui réponds. "C'est alors que qu'un sentiment de " panique " s'empare d'elle: " J'ai tout de suite vu son regard ".

"C'est pas complément simple quand on est un personnage politique connu autant qu'elle l'est de dire ça". Cécile Duflot continue son récit effroyable en expliquant : Il a posé la main sur mon cou. Le souci c'est qu'en portant plainte, il a fait rebondir sa propre affaire sur les harcèlements et agressions sexuelles.

Pour Ariana Grande "Mac Miller était un ange"
Les fans de la série " Riverdale " reconnaîtront d'ailleurs l'acteur Charles Melton , qui y tient le rôle de Reggie. Pour accompagner la sortie de Thank U, Next , Ariana Grande décide de libérer un nouveau single déjà mis en images.

Après elle confie qu'elle a tout fait pour l'éviter par la suite, mais qu'elle n'a fait auucun signalement ni porté plainte. Denis Baupin avait alors répliqué et attaqué ces femmes ainsi que plusieurs médias qui avaient sorti l'affaire.

"Je ferai demain ce que j'estime être mon devoir de femme: parler pour soutenir celles qui ont eu le courage de parler", expliquait la veille du procès, Cécile Duflot, dans une tribune publiée sur Mediapart. L'AFP précise qu'elle "ne veut pas être accusée d'instrumentalisation politique alors que Denis Baupin est son adversaire en interne". " Finalement, on était très complaisants avec la violence ", a ajouté Cécile Duflot, qui espère que sa prise de parole servira à la nouvelle génération: " Maintenant que c'est dit, les filles après nous, non seulement elles auront des responsabilités, mais, en plus, elles sauront qu'elles ne sont pas obligées de subir ça ".

Articles Liés

Commentaires