Tanitnews

Bagelstein dépose plainte après un tag antisémite


Les gérants d'un restaurant de l'enseigne Bagelstein ont déposé plainte après avoir découvert l'inscription "Juden" (juifs, en allemand) sur leur vitrine, sur l'île Saint-Louis, a annoncé dimanche Gilles Abecassis, co-fondateur de l'enseigne franchisée. Le patron, quant à lui, a tenu à souligner à CheckNews que le tag n'était pas apparu lors de la manifestation, mais avant, dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 février. Le parquet de Paris a ouvert une enquête. La police est venue constater les faits.

Pourtant, rien ne permet à ce jour d'affirmer que ce sont des Gilets jaunes qui ont réalisé ce tag antisémite. Selon France TV Info, le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "dégradations volontaires aggravées" et "provocation à la haine raciale". "Un de trop. 'Juden' en lettres jaunes, comme si les plus tragiques leçons de l'Histoire n'éclairaient plus les consciences", a ainsi réagi le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner sur Twitter. Un de trop. "Juden " en lettres jaunes, comme si les plus tragiques leçons de l'Histoire n'éclairaient plus les consciences. "La manifestation n'est absolument pas passée dans notre quartier, et ce tag de toute façon a été effectué bien avant que la manifestation ne commence". Qui aurait cru que plus de 50 ans après, leur fils, Arthur, s'indignerait aujourd'hui des actes antisémites commis en 2019 dans le pays où ils ont élu domicile: la France. L'antisémitisme le plus crasse dans les rues de la ville lumière.

Ces applications qui espionnent votre écran et volent vos données — IPhone
Les sociétés à l'origine de ces applications font ainsi appel à des outils d'analyse comportementale des usages comme Glassbox . Les applications iPhone de certaines grandes entreprises enregistrent la façon dont on les utilise sans demander de permission.

Plusieurs personnalités politiques et ministres du gouvernement d'Edouard Philippe ont vivement dénoncé l'inscription d'un tag antisémite sur la vitrine d'une boutique de bagels, ce samedi 9 février en amont de la mobilisation des gilets jaunes. "Ils ont écrit ça en jaune, mais ça peut être pour l'étoile de David " que l'Allemagne nazie imposait aux juifs de porter".

Nous sommes choqués, mais nous répondrons demain à ces abrutis sur un ton décalé de sale gosse. "Nous voulons garder notre bonne humeur", a expliqué le responsable de l'enseigne, qui dit avoir reçu "des milliers de messages de soutien, de Hong Kong, de Sydney, d'Europe de l'Est, de gens de milieux différents, pas seulement de confession israélite".

Articles Liés

Commentaires