Tanitnews

Budget d'exploration pétrolière de 1,2 milliard d'euros en 2019 — Total


Le groupe augmentera en 2019 le dividende de 3,1%, en ligne avec l'objectif d'augmentation de 10% sur la période 2018-2020.

Le groupe pétrolier français Total dont le Continent africain représente près d'un tiers de ses activités dresse un bilan satisfaisant de l'année 2018, caractérisée par une rentabilité des capitaux à 12%.

"Entre la croissance des productions et la discipline sur les dépenses, nous avons une claire visibilité de la croissance de notre cash-flow en 2019".

Fort de ces résultats, Total poursuit la mise en oeuvre de sa politique de retour à l'actionnaire.

"C'est le résultat de tout le travail fait par les équipes du groupe, à la fois sur la discipline sur les dépenses mais aussi sur tout le travail important de M&A, de rotation du portefeuille réalisé depuis trois ans", a fait valoir Patrick Pouyanné, rappelant que Total avait acheté pour 23 milliards d'actifs et cédé pour 16 milliards sur cette période.

Accusations d’abus sexuels : Woody Allen poursuit Amazon pour rupture abusive de contrat
Woody Allen a été accusé d'abus sexuels en 1992 sur sa fille adoptive Dylan Farrow , qui avait alors 7 ans. Allen - et, en tout état de cause, il ne permet pas à Amazon de résilier le contrat".

Le bénéfice net ajusté, qui exclut des éléments volatils et exceptionnels, a pour sa part progressé de 28% à 13,55 milliards. Cette croissance a notamment été poussée par des projets porteurs, tels que Ichthys en Australie, Yamal LNG en Russie, Kaombo Norte en Angola ou Egina au Nigéria. Elle réalise 4,2 milliards de dollars d'économies et atteint ses objectifs d'investissements nets, avec une somme de 15,6 milliards de dollars. À 10h, il cédait 0,74% dans un CAC 40 en baisse de 0,23%. L'option de paiement du dividende actions prendra fin à partir de juin 2019, a prévenu la société.

La production trimestrielle d'hydrocarbures du groupe s'est établie à 2,876 millions de barils équivalent pétrole par jour (le consensus tablait sur 2,854 millions), enregistrant elle aussi une hausse de 10%.

Alors que Total vise aussi quelque 7 GW de capacités renouvelables et qu'il est vu comme un candidat potentiel à la reprise du spécialiste néerlandais en la matière Eneco - au même titre qu'Engie -, le PDG a indiqué que le groupe n'avait pas encore décidé de participer ou non à cette opération. En hausse de 8 %, elle atteint 2,8 milliards de barils équivalents pétrole par jour en 2018.

Total avait annoncé plus tôt jeudi une "importante" découverte de gaz à condensats sur les champs de Brulpadda, situés sur le bloc 11B/12B dans le bassin de l'Outeniqua, à 175 kilomètres au large de la côte sud de l'Afrique du Sud. Total prévoit également, avec ses partenaires, la réalisation d'une acquisition sismique 3D qui permettrait le forage de quatre puits.

Articles Liés

Commentaires