Tanitnews

Faits divers: Piste criminelle privilégiée après l'incendie mortel


L'immeuble est situé route de Vienne, dans le 8e arrondissement de Lyon. Un témoin affirme avoir vu un homme sortir de l'établissement vers 20 heures, L'alerte avait été donnée peu après 20 h 30, et l'incendie était donné comme "maîtrisé" après 21 h 30, selon la préfecture.

Quelques 75 pompiers et 27 camions ont été déployés ce samedi soir, pour venir à bout de l'incendie qui s'est déclaré, vers 20h30, au 125, route de Vienne, comme le rapporte Le Progrès.

Les deux victimes décédées pourraient être la femme et l'enfant de l'un des quatre blessés légers, qui a sauté de l'immeuble, avait précisé samedi soir une source proche de l'enquête. "Des morceaux de grillage ont été projetés de l'autre côté du trottoir, blessant deux de mes amis qui sont partis à l'hôpital", a raconté à l'AFP Chahine Reghi, qui habite juste en face et qui était dehors au moment de la déflagration. Un fourgon, garé devant la boulangerie, avait bougé d'un mètre, soufflé par l'explosion. Deux personnes, une femme et son enfant, sont mortes dans l'incendie d'un immeuble à Lyon, l'Est de la France est balayé par le vent et l'affaire Carlos Ghosn: retrouvez les principales informations à la mi-journée.

Le dessinateur Tomi Ungerer, papa des "Trois brigands", est mort
Il se définissait comme un "sans-bacho", s'étant "élevé par la lecture" et un "pessimiste joyeux". Tomi Ungerer est mort samedi 9 février.

Selon plusieurs témoignages cités par Franceinfo, un habitant aurait sauté du deuxième étage, réceptionné par des riverains depuis la rue. LCI évoque "deux ou trois incidents avec la boulangerie" ainsi que des "jets de pierre". Un gros dispositif de police était également présent ainsi que des agents de GRDF. Le parquet a indiqué samedi soir n'écarter "aucune hypothèse à ce stade" sur l'origine, accidentelle ou criminelle, de l'explosion, et le procureur de Lyon Nicolas Jacquet a indiqué avoir ouvert une enquête pour déterminer "les causes et les circonstances" de cet événement.

Selon une source proche de l'enquête, la boulangerie a subi des faits délictueux ces derniers mois: sa vitrine a été explosée en décembre dernier et un incendie de deux véhicules a eu lieu devant le commerce en janvier. "Le Maire de Lyon annonce qu'un " hébergement d'urgence dans un gymnase était proposé aux occupants des immeubles voisins " qui ont, ce matin, " pu réintégrer leur logement ". L'immeuble menace de s'effondrer.

Articles Liés

Commentaires