Tanitnews

Le dessinateur Tomi Ungerer, papa des "Trois brigands", est mort


"C'était un génie universel, un homme qui était doué en tout, il aimait la littérature".

"Pour moi, s'il devait y avoir un paradis, ce serait une bibliothèque", confiait à l'AFP en 2016 l'artiste alsacien. Il se définissait comme un "sans-bacho", s'étant "élevé par la lecture" et un "pessimiste joyeux".

Le défunt, expatrié en Irlande depuis environ 50 ans, avait été promu fin de l'année 2017, commandeur de la Légion d'honneur pour sa contribution au " rayonnement de la France à travers la culture". "Son regard, sa passion, son inimitable trait de crayon vont nous manquer; son oeuvre est éternelle", a tweeté le ministre de la Culture, Franck Riester.

"Tomi Ungerer avait l'assurance de celui qui sait combien il est profondément vulnérable", affirme Andreas Platthaus, pour l'avoir connu personnellement.

Le "complot" américain contre la République islamique voué à l'échec (Téhéran)
Pour l'Iran, ce 40e anniversaire survient dans une période de difficultés économiques et de tensions renouvelées avec les États-Unis.

Tomi Ungerer est mort samedi 9 février. La cathédrale de Strasbourg avait inspiré Tomi Ungerer: le musée qui porte son nom avait fait même organisé une exposition sur ce monument millénaire. "Il incarnait la liberté", a déclaré Thérèse Willer, conservatrice du musée.

Un paradoxe toutefois, souligne la FAZ, car "il n'avait rien de conciliant concernant sa propre vie et son art".

"Nous perdons aujourd'hui un grand artiste, très attaché à l'idée de l'Europe (.) Tomi, dessinateur engagé dans la construction européenne et l'amitié franco-allemande, voulait montrer qu'on est tous égaux et différents". C'était alors le couronnement d'une carrière riche de 70 livres et de milliers de dessins, dont certains comme Les Trois brigands ou Jean de la Lune ont marqué des générations entières de lecteurs. Très engagé politiquement, son affiche contre la ségrégation raciale Black Power/White Power, en 1967, est devenue l'une des images politiques et satiriques les plus célèbres du dessinateur français.

Articles Liés

Commentaires