Tanitnews

Affrontement PUR vs BBY, Ibou Diop tué à Tambacounda — Urgent


Le Sénégal, qui a connu deux alternances, en 2000 et en 2012, et aucun coup d'Etat, est présenté comme un modèle de démocratie en Afrique, mais les campagnes électorales y sont souvent émaillées d'accusations de corruption, de trafic d'influence, de désinformation et de violences.

Les heurts à Tambacounda, à 420 km à l'est de Dakar, entre partisans du président Macky Sall et d'Issa Sall, candidat du Parti de l'unité et du rassemblement (PUR), proche de la mouvance religieuse, ont fait au moins deux morts, les premiers signalés dans des violences électorales depuis le début de la campagne le 3 février.

Et la presse a été la victime co-latérale: le bus de la Rts caillassé, tout comme celui des journalistes affrété par le Pur, le journaliste Ibrahima Khalil Sène grièvement blessé, Yatma Mbaye, chauffeur de la Rts, et d'autres journalistes blessés, avant d'être exfiltrés... Issa Sall a donc été contraint de suspendre sa campagne électorale faute de sécurité. Mon souhait le plus ardent est que cette campagne se déroule dans la tranquillité la plus absolue. Suite à ces violences, la caravane s'est dispersée, laissant les journalistes à eux mêmes avec dans leur rang trois blessés dont un grave. "Mais, je vous le dis, ils répondront de leurs actes devant les tribunaux", tonne-t-il.

Marouane Fellaini revient sur son choix de poursuivre sa carrière en Chine
A la surprise générale, le nom de Marouane Fellaini avait été évoqué du côté du Paris Saint-Germain pour prendre la succession de Thiago Motta .

Dans un communiqué, elles "rappellent aux candidats et coalitions l'obligation qui leur incombe d'appeler leurs militants et sympathisants à respecter la liberté de manifestation, d'expression et d'opinion des adversaires politiques et de renoncer à tout recours à la violence".

Un troisième sympathisant de la coalition au pouvoir, Benno Bokk Yaakaar (BBY, "Ensemble pour le même espoir", en wolof) aurait succombé à ses blessures, selon les médias, mais ce décès n'a pas été confirmé de source officielle.

Cet incident survient après la mort dimanche de quatre gendarmes assurant la sécurité de la campagne dans un accident de la route dans la région de Sédhiou, en Casamance (sud). Selon le ministre sénégalais de l'intérieur, les responsabilités diverses seront situées et les coupables auront la punition adéquate. Il a également lancé un appel au calme et à l'apaisement.

Articles Liés

Commentaires