Tanitnews

Reconnu coupable, le narcotrafiquant El Chapo risque la perpétuité aux Etats-Unis


Le narcotrafiquant mexicain notoire "El Chapo" a été reconnu coupable, ce mardi par un jury new-yorkais, de 10 chefs d'accusation, dont participation à une organisation criminelle, conspiration pour importer et exporter de la drogue, utilisation d'armes à feu et blanchiment d'argent, au terme d'un procès de plus de trois mois au tribunal fédéral de Brooklyn, à New York.

Au total, ce sont 56 témoins - parmi lesquels de nombreux ex-associés ou employé d'El Chapo - qui se sont succédé à la barre pendant le procès du Mexicain extradé aux Etats-Unis en janvier 2017, après deux évasions remarquées dans son pays natal.

La défense du narcotrafiquant n'a visiblement pas convaincu lorsqu'elle avait dénoncé une " mascarade " de procès et assuré que son client n'était qu'un bouc émissaire du gouvernement mexicain, particulièrement corrompu. Il connaîtra sa peine le 25 juin.

Sa condamnation est une victoire pour les autorités américaines, qui le recherchaient depuis deux décennies, et n'avaient jamais réussi à obtenir l'extradition d'un autre célèbre baron de la drogue, Pablo Escobar.

La justice américaine tenait à exposer en détails le fonctionnement des cartels latino-américain qui inondent les Etats-Unis de drogue depuis les années 80. Pourtant, le cartel de Sinaloa, du nom des montagnes au nord-ouest de Mexique dont El Chapo est originaire, est loin d'avoir disparu.

La nouvelle saison commencera par l’épreuve mythique des poteaux — "Koh-Lanta"
Les trois vainqueurs de cette épreuve seront automatiquement désignés chefs d'équipe des trois équipes (bleue, jaune et rouge). Une saison vraiment pas comme les autres baptisée " Koh-Lanta: la guerre des chefs ".

A lire aussi:Narcotrafiquants: qui pour succéder à El Chapo?

Son ex-pilote et responsable du cartel pour la ville de Mexico a expliqué qu'il disposait de quatre avions, de nombreuses résidences, dont une luxueuse dans la grande station balnéaire d'Acapulco, d'un yacht baptisé "Chapito " et d'un ranch doté de son propre zoo et d'un petit train pour le traverser.

La défense, qui n'a cité brièvement qu'un seul témoin, assure qu'Ismael "El Mayo" Zambada, co-dirigeant du cartel toujours en fuite, est le vrai patron du cartel et "la pièce manquante du procès".

Il avait de nouveau fait parler de lui pendant sa cavale en accordant notamment une entrevue exclusive à l'acteur américain Sean Penn pour le compte du magazine Rolling Stone. Plusieurs témoins ont aussi décrit une scène particulièrement cruelle lors de laquelle il a personnellement torturé et exécuté trois trafiquants rivaux.

Articles Liés

Commentaires