Tanitnews

Des médicaments bientôt vendus en pharmacie sans ordonnance?


Selon une information de franceinfo ce jeudi 28 février, le député LREM et rapporteur du projet de loi Santé, Thomas Mesnier, va déposer un amendement pour que les pharmaciens puissent délivrer en urgence des médicaments normalement prescrits sur ordonnance.

Le projet de loi doit être débattu en mars à l'Assemblée nationale.

Ces médicaments seraient fournis par le pharmacien pour ces petites urgences (cystite, conjonctivite.) lorsque le médecin n'a pas la possibilité de le faire (soirée, week-end ou vacances). Une proposition identique avait été rejetée à l'automne dernier à l'Assemblée nationale lors du vote de la loi de financement de la Sécurité sociale.

Une ambition partagée par l'Ordre des pharmaciens, sa présidente, Carine Wolf-Thal, vantant "une solution qui a fait ses preuves" en Suisse ou au Québec. "Ce que nous proposons, c'est que les pharmaciens dans des pathologies qu'on va dire bénignes ou des petites urgences, puissent délivrer un médicament qui est normalement prescrit par un médecin, type cystite, conjonctivite, petite dermatite inflammatoire", poursuit-elle.

Voici la Polestar 2 — Salon de Genève
La "2" possède deux moteurs électriques qui offrent une puissance cumulée de 408 ch et un couple de 660 Nm . Pourvue d'une batterie de 78 kWh , la berline aurait une autonomie de 500 km.

"L'idée c'est de développer" cette pratique en la "sécurisant", selon un protocole et "un panier de soins" définis en lien avec la Haute autorité de santé, en informant "systématiquement" le médecin traitant, a détaillé le député, sans préciser si la mesure passerait par une expérimentation, comme le prévoyait l'amendement précédent. "C'est donc justement pour encadrer ces pratiques-là, sécuriser ces pratiques-là et faciliter l'accès aux soins que nous serions ravis de voir cet amendement voir le jour (.) pour répondre à cette demande d'accès aux soins non programmés", insiste-t-elle.

Avec cet amendement, cette pratique serait désormais légale, encadrée par des règles strictes et pratiquée en accord avec les médecins traitants. La corporation rappelle que les pharmaciens ne sont pas là pour établir un diagnostic et qu'une erreur pourrait avoir de lourdes conséquences sur la santé des patients.

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant à notre questionnaire.

Articles Liés

Commentaires