Tanitnews

3000 terroristes ont fait "reddition" aux Forces démocratiques — Syrie


"L'opération a de nouveau ralenti" en raison de la "sortie et de la reddition de certains combattants et civils", avait indiqué plus tôt dans la journée à l'AFP le chef d'une unité FDS, Aras Orkeich.

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance de combattants kurdes et arabes, sont engagées depuis décembre 2018 dans une offensive contre l'EI avec le soutien d'une coalition internationale dirigée par les Etats-Unis.

La sombre procession avance dans un silence seulement rompu par les pleurs des enfants et le crépitement intermittent des mitrailleuses, a constaté un correspondant de l'AFP.

Après plusieurs reports, destinés à laisser passer des dizaines de milliers de civils fuyant les combats, les Forces démocratiques syriennes annoncent avoir repris l'assaut à Baghouz contre la dernière poche de l'organisation État islamique en Syrie.

Selon Adnane Afrine, les évacués sont en train d'être transférés depuis le village de Baghouz, dans la province de Deir Ezzor, vers un poste des FDS pour subir des fouilles et des interrogatoires.

"L'objectif de notre progression est de terroriser les combattants de l'EI pour qu'ils se rendent, et pour que les civils sortent", a révélé Ali Cheir, un foulard traditionnel, fleuri et vert, noué sur la tête.

Depuis la reprise de l'assaut dimanche, les bombardements les plus violents ont été menés surtout de nuit, provoquant des incendies dans différents secteurs du campement. "Excellent, cible atteinte", s'est réjoui Rawan, un combattant de l'alliance arabo-kurde qui observait la trajectoire d'un obus. "Trois femmes Yazidies et quatre enfants ont également été secourus", a écrit sur Twitter Mustefa Bali, un porte-parole des FDS.

Champ de ruines, djihadistes retranchés : à quoi ressemble le dernier réduit de l'Etat islamique en Syrie?
Syrie : la dernière poche djihadiste bombardée après que 3 000 personnes se sont rendues

Les avions de la coalition anti-EI ont aussi pilonné le dernier réduit de l'EI avec 20 frappes aériennes, détruisant des véhicules blindés et des dépôts d'armes, selon M. Bali.

"La nuit, les avions de la coalition visent tout mouvement, et en conséquence, les capitulations ont lieu le matin".

Des dizaines de milliers de personnes ont déjà été évacuées de l'ultime poche jihadiste depuis décembre, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

La plupart d'entre elles ont été transférées vers le camp de déplacés d'Al-Hol (nord-est), où se trouvent désormais, selon le bureau de coordination humanitaire des Nations unies (Ocha), plus de 66.000 personnes. "On utilise nos tireurs embusqués pour viser ceux qui ont des armes", a-t-il précisé.

Environ 113 personnes, dont les deux tiers sont des enfants de moins de cinq ans, sont décédées sur la route du camp ou peu de temps après leur arrivée, d'après l'organisation onusienne.

Un millier de djihadistes de l'Etat islamique sont toujours reclus dans le dernier réduit du groupe terroriste à Baghouz, en Syrie. Ses combattants sont disséminés dans le désert syrien et parviennent à mener des attentats meurtriers.

Mais le tarissement du flot d'évacuations et l'"expiration" du délai accordé à l'organisation jihadiste pour la "reddition" de ses combattants avaient permis aux FDS de relancer dimanche soir leurs opérations militaires contre l'ultime poche de l'EI. Déclenchée en 2011, la guerre en Syrie a fait plus de 360.000 morts et déplacé plusieurs millions de personnes.

Les députés britanniques votent pour un report du Brexit
Signe des temps, l'institut de prévision économique officiel OBR a réduit à 1,2% sa prévision de croissance pour 2019. Ils se sont également exprimés en faveur d'un nouveau vote sur l'accord de retrait de l'Union européenne.

Articles Liés

Commentaires