Tanitnews

5.000 à 7.000 suppressions d'emplois d'ici 2023 — Volkswagen


Herbert Diess s'est excusé après son "choix de mots très malheureux" devant des centaines de cadres du constructeur automobile.

Herbert Diess a utilisé, en le détournant, le solgan nazi inscrit à l'entrée d'Auschwitz "Arbeit macht frei".

Du côté de D'Ieteren Auto, le message se veut plutôt rassurant: "nous ne sommes pas directement concernés par l'annonce du groupe allemand dans la mesure où ne ne faisons qu'importer et distribuer les véhicules des marques Volkswagen". "EBIT" est l'acronyme de "Earnings before interest and taxes", c'est-à-dire le bénéfice réalisé par une entreprise avant qu'elle ne doive déduire les charges et les impôts. "Je voudrais m'excuser sous n'importe quelle forme" pouvait-on lire dans une déclaration relayée par La Presse allemande.

Herbert Diess a également évoqué "la responsabilité historique particulière de Volkswagen pendant le Troisième Reich" en rappelant le passé trouble de Volkswagen, qui a eu recours au travail forcé de prisonniers de guerre et de détenus de camps de concentration pendant la Seconde Guerre mondiale.

3000 terroristes ont fait "reddition" aux Forces démocratiques — Syrie
Bali. "La nuit, les avions de la coalition visent tout mouvement, et en conséquence, les capitulations ont lieu le matin". Déclenchée en 2011, la guerre en Syrie a fait plus de 360.000 morts et déplacé plusieurs millions de personnes.

" En raison de l'automatisation de tâches de routine, l'entreprise part du principe que 5 000 à 7 000 postes disparaîtront d'ici 2023", a indiqué VW dans un communiqué, précisant que la réduction se fera par le non-remplacement de départs à la retraite. Et ce, malgré l'annonce la veille de bénéfices en hausse.

Dernier rebondissement de la journée, le groupe a dû annoncer, peu avant la clôture des marchés, renoncer "pour le moment" à une introduction en Bourse très attendue de ses activités poids lourds réunies dans la filiale Traton.

Au total, le groupe Volkswagen a prévu de mettre 44 milliards d'euros dans la voiture du futur en cinq ans. En 2018, la marge opérationnelle de VW est ressortie sous l'objectif de 4% minimum, à 3,8%, contre 4,2% en 2017.

Des réductions de postes qui s'ajoutent à un programme de restructuration déjà en cours, lequel prévoit, d'ici 2020, un solde de 21 000 suppressions de postes dans le monde et plus de trois milliards d'euros d'économies.

Articles Liés

Commentaires