Tanitnews

Attaques contre des mosquées en Nouvelle-Zélande : des dizaines de morts


Plusieurs personnes ont été tuées et d'autres blessées vendredi lorsqu'un tireur a ouvert le feu dans une mosquée bondée de la ville de Christchurch, ont rapporté les médias néo-zélandais. Ces attaques, les pires contre des musulmans dans un pays occidental, ont également fait 20 blessés graves. "Ils sont nous. La personne qui a commis cette violence contre nous ne l'est pas", a-t-elle déploré. Des enfants et des femmes figureraient parmi les morts.

Des mosquées prises pour cible en Nouvelle-Zélande. "Il est clair qu'on ne peut que décrire cela comme une attaque terroriste", a déclaré Jacinda Ardern.

Dans une allocution télévisée, la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a fait état de 40 victimes, 30 dans les mosquées et 10 par ailleurs. Le tireur de Christchurch est un Australien "terroriste extrémiste de droite et violent ", selon le Premier ministre australien Scott Morrison. La police a précisé que des engins explosifs improvisés avaient été désarmés par les militaires. Au moment de l'attentat, la mosquée Masjid al Noor était remplie de fidèles, dont l'équipe nationale de cricket du Bangladesh. C'est dans la ville de Christchurch, située sur l'île du sud, que des hommes ont fait irruption dans deux mosquées. En prenant la fuite, il a vu sa femme morte devant l'édifice religieux.

En milieu d'après-midi, la police a révélé qu'un suspect, dont l'identité n'a pas été communiquée, avait été appréhendé près des lieux des attaques, mais a indiqué qu'un autre assaillant pourrait encore être en liberté dans la ville. "Il y avait des corps partout".

Rabat classée première ville où il fait bon vivre au Maroc
Comme chaque année le cabinet de conseil Mercer, dévoile son son classement des villes les plus agréables à vivre au monde. Sans surprise, Vienne , capitale autrichienne, remporte à nouveau la première place, suivie de Zurich ( Suisse ).

Un témoin a raconté à Radio New Zealand qu'il avait entendu des coups de feu et vu quatre personnes gisant au sol, "avec du sang partout". La police avait appelé "tous ceux qui sont présents dans le centre de Christchurch à ne pas descendre dans la rue et à signaler tout comportement suspect".

Des bâtiments publics comme la bibliothèque centrale étaient aussi fermés. "Nous avons demandé à l'équipe de rester confinée dans son hôtel", a-t-il dit à l'AFP.

"Ils ont choisi de faire de la Nouvelle-Zélande leur pays, et c'est leur pays". L'auteur de la fusillade a été condamné à la prison à perpétuité.

Articles Liés

Commentaires