Tanitnews

Le Sénat rejette le financement d'urgence du mur, camouflet pour Trump


Quelques minutes après le rejet par le Sénat - pourtant contrôlé par les républicains - du financement d'urgence du mur à la frontière mexicaine, Donald Trump a réagi sur Twitter d'un seul mot, en lettres majuscules: " VETO ". Il s'agit d'un sérieux revers pour Donald Trump, alors que des élus républicains se sont joints aux démocrates pour approuver ce texte. "VETO!" a-t-il tweeté juste après le vote.

"J'ai hâte d'opposer mon veto à cette résolution d'inspiration démocrate", a écrit le président américain dans un second tweet.

Hasard du calendrier, Donald Trump est attendu au Capitole, siège du Congrès, dès 12H00, avec le premier ministre irlandais Leo Varadkar pour un déjeuner traditionnel célébrant le saint patron de l'Irlande, Saint Patrick. Le nombre de rebelles républicains a enflé ces derniers jours, tous opposés à la situation d'"urgence nationale" décrétée par le président américain afin de contourner le Congrès qui refusait de lui accorder le budget pour le mur. Le sénat a voté 59-41 pour une résolution, déjà adoptée par la Chambre, qui proclame que " l'urgence nationale déclarée par le président le 15 février 2019 (...) est par la présente annulée ".

En cas de veto, le Congrès américain dispose du pouvoir de passer outre, mais il faut pour cela un vote à la majorité des deux tiers. L'édification de ce mur hautement controversé pourra donc se poursuivre.

La lettre d'adieu touchante d’une fillette britannique à l’Union européenne — Brexit
Pendant ce temps, la petite Sophie a décidé de rédiger une lettre touchante à Donald Tusk , le président du Conseil européen. Les députés britanniques ont rejeté mercredi soir de justesse une sortie de l'Union européenne sans accord.

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant à notre questionnaire. "La frontière sud-est un cauchemar humanitaire et pour la sécurité nationale, mais cela peut être facilement réglé!"

Le Président américain avait déclenché l'arme de l'urgence nationale il y a un mois après le refus du Congrès de lui octroyer les 5,7 milliards de dollars de budget qu'il réclamait pour construire son mur à la frontière mexicaine, une promesse emblématique de campagne de Donald Trump. Peine perdue. Le sénateur et ex-candidat à la présidentielle en 2012, Mitt Romney a notamment décidé de voter avec les démocrates "en faveur de la Constitution". Leur bras de fer avait précipité les États-Unis dans la plus longue paralysie budgétaire de leur histoire, pendant 35 jours entre décembre et janvier. Ils n'ont eu, en public, que des échanges plaisants et diplomatiques.

Depuis des semaines, Donald Trump tentait de convaincre les sénateurs républicains de l'appuyer sur la déclaration d'urgence, soulignant les dangers d'une immigration non contrôlée et affirmant que les sénateurs en faveur de l'augmentation de la sécurité aux frontières devaient se ranger derrière lui. Donald Trump a, là aussi, prévu de la bloquer par un veto.

Mercredi soir, c'est sa politique étrangère, et notamment son solide soutien à l'Arabie saoudite, qui ont été clouées au pilori, également grâce à des voix républicaines: le Sénat a approuvé une résolution l'exhortant à arrêter tout soutien américain à la coalition saoudienne dans la guerre au Yémen.

Articles Liés

Commentaires