Tanitnews

Un défilé mondial pour réclamer des actions fortes — Climat


"Pour l'instant, les dirigeants disent simplement qu'ils vont essayer de faire de leur mieux", notait récemment Greta Thunberg au Forum économique mondial (WEF) de Davos (GR).

Des milliers de collégiens ont suivi son exemple et plusieurs organisations de jeunesse appellent vendredi à une grève sans précédent, qui devrait s'étendre à une quarantaine de pays.

La jeune militante a appelé à une nouvelle journée d'action ce vendredi 15 mars.

Selon FridaysforFuture, nom du mouvement de l'adolescente suédoise, plus d'un millier de rassemblements sont prévus dans une centaine de pays, dont dans une vingtaine de villes de Suisse.

Commutateur de colonne de direction Kostal
C’est la colonne de direction en-dessous du volant qui assure la bonne manœuvrabilité de la voiture. Un système de direction est bien plus complexe, et les automobilistes doivent en être informés.

La mobilisation des jeunes s'inscrit dans un mouvement citoyen plus large pour le climat, avec des actions de désobéissance civile ou des recours en justice comme la plainte pour " inaction climatique " qui doit être déposée, ce 14 mars, à Paris, contre l'Etat par quatre ONG soutenues par plus de deux millions de pétitionnaires. En Suisse des manifestations sont programmées dans près de 30 villes.

"Nous faisons grève pour dire à nos gouvernements de faire leurs devoirs et de nous montrer des preuves", dit l'appel publié sur Facebook. Par ces mots, les jeunes du monde entier veulent se rendre effectivement compte que des mesures drastiques sont prises pour limiter le réchauffement à un maximum de +2°C par rapport à l'ère préindustrielle, comme prévu par l'Accord de Paris.

"Nous n'en sommes qu'au début", a tweeté la jeune fille, qui a été proposée pour le prix Nobel de la paix 2019. 'Je crois que le changement est à l'horizon et que la population va se lever pour son avenir'. Quant à certains responsables politiques, en Allemagne, au Royaume-Uni ou à Hong Kong, ils ont bien essayé de renvoyer ces jeunes à leurs études, en allant jusqu'à évoquer des conséquences en cas d'école buissonnière. "Ne sous-estimez pas le pouvoir de votre voix", a dit la travailliste de 38 ans à des étudiants cette semaine au Parlement. 'Trop souvent, nous affirmons qu'il faut être en âge de voter pour avoir une influence.

Articles Liés

Commentaires