Tanitnews

Fouquet's, Hugo Boss... : des commerces saccagés et pillés sur les Champs-Elysées


Un important incendie s'est par ailleurs déclaré dans un immeuble qui a dû être évacué boulevard Roosevelt, près des Champs-Elysées, faisant 11 blessés légers samedi en marge de l'acte 18 de la mobilisation des "gilets jaunes", a appris l'AFP auprès des pompiers.

" Deux personnes ont été sauvées des flammes". Une femme et son bébé "coincés au deuxième étage", ont été sauvés de cet incendie, parti d'une banque au rez-de-chaussée, ont indiqué les pompiers à l'AFP. Elle vient d'être lancée sur les forces de l'ordre. "Ce que nous voyons aujourd'hui doit laisser à penser à tous ceux qui excusent ou qui encouragent les actes que je dénonçais, en les excusant, en les encourageant, s'en rendent complices", lancai-t-il.

Ils croyaient nous dompter mais on est indomptables. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, Eric Drouet, figure de la frange la plus radicale, a exhorté les "Gilets jaunes" à mener à l'avenir des actions d'un nouveau genre, sans dire exactement sous quelle forme, les manifestations traditionnelles ayant selon lui fait la preuve de leur échec.

Des manifestants, pour beaucoup vêtus de noir, capuche sur la tête, ont lancé des pavés sur les forces de l'ordre, qui ont répliqué avec du gaz lacrymogène et des canons à eau pour les tenir à distance.

Zara, Lacoste, Celio. les pillages se sont multipliés tout le long de l'emblématique avenue parisienne.

Parmi les "7.000 à 8.000 manifestants", "plus de 1.500 ultra-violents qui sont venus pour casser, pour en découdre, pour attaquer", dénonce le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

La mobilisation ne faiblit pas — Algérie
Les cortèges se sont déroulés globalement sans incident conformément au mot d'ordre "pacifique" de cette contestation. Et souvent une touche d'humour: une image conjugue le verbe "marcher": "je marche, tu marches (.) ils partent".

Quelque 82 personnes ont été interpellées, selon un bilan communiqué en début d'après-midi par la préfecture.

Présentée comme un "ultimatum " au président Macron, la date a été annoncée depuis quelques semaines comme une journée cruciale, et ce alors que le nombre de manifestants est en baisse constante ces dernières semaines.

Selon les chiffres officiels, contestés par les "gilets jaunes", ils étaient 28.600 manifestants en France samedi dernier, soit dix fois moins qu'au début du mouvement. Le gouvernement souhaitait ainsi canaliser la colère et faire émerger des propositions, sans parvenir à convaincre les "Gilets jaunes" les plus farouches.

"Le grand débat, c'est une mascarade", a estimé Jean-François Bernard, qui travaille dans l'entretien des espaces verts.

Ce samedi sont prévues à Paris plusieurs autres manifestations: la "Marche du siècle" pour le climat, une journée d'action des forains qui appellent les "gilets jaunes" à les rejoindre, ainsi que la "Marche des solidarités" contre les violences policières et le "racisme d'Etat". A Bordeaux (sud-ouest), une agence bancaire a été saccagée et des accrochages entre manifestants et forces de l'ordre ont eu lieu en fin d'après-midi.

Articles Liés

Commentaires